Sections

L'apprentissage de Julien Létourneau


Publié le 18 août 2017

Julien Létourneau a été repêché en 6e ronde par le Drakkar cet été.

©(Photo TC Media - Charles Lalande)

Choix de 6e ronde (97e au total) du Drakkar de Baie-Comeau au dernier repêchage, Julien Létourneau s’est présenté à son premier camp junior dans le but de se «rendre le plus loin possible». 

En ouverture du Challenge des recrues, il n’a pas eu l’occasion d’affronter les Remparts de Québec en raison d’un surplus d’attaquants dans le vestiaire des Nord-Côtiers.

Julien Létourneau devrait revenir avec le Blizzard cette saison.
(Photo TC Media - Charles Lalande)

«C’est très excitant d’être ici. Jusqu’à maintenant, ça va bien. J’ai très hâte de jouer mes premiers matchs», admet le patineur de 5’9, qui devrait être en action vendredi et samedi contre les Saguenéens et l’Océanic.

Les séances d’entraînement lui ont donné un avant-goût du calibre de jeu, plus rapide que le Midget AAA, endroit où il a enregistré 22 points en 47 joutes avec le Blizzard du Séminaire Saint-François.

Débutant l’année sur le quatrième trio, Létourneau est sorti de sa coquille au fil de la saison, obtenant quelques promotions ici et là. Il entend mettre sa polyvalence à profit : «On m’a souvent décrit comme un joueur offensif, mais je peux jouer partout où on va me le demander», répond-il.

Létourneau a remporté le championnat provincial avec le SSF.
(Photo TC Media - Charles Lalande)

Pour sa première saucette dans la LHJMQ, il est accompagné de Vincent Plamondon et Samuel Dickner, deux attaquants de la Rive-Nord de Québec : «Ce sont de bons amis. Nous avons gagné [la Coupe Jimmy-Ferrari] ensemble, alors c’est bien de se retrouver ici. Même si nous sommes en compétition, nous nous aidons beaucoup.»

Laisser une première impression

Première expérience dans la LHJMQ pour le natif de Sainte-Foy.
(Photo TC Media - Charles Lalande)

Nous n’avons jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression, a-t-on souvent entendu. Ça, Julien Létourneau l’a déjà compris et il entend le prouver à Martin Bernard et Steve Ahern, qui occupent respectivement les fonctions d’entraîneur-chef et directeur général du Drakkar.

Tout l’été, il s’est rendu cinq fois par semaine dans le gymnase pour afficher une forme optimale. Malgré tout, il semble être plus léger de quelques grammes, puisqu’il a coupé sa longue crinière qui dépassait de son casque l’hiver dernier.

Létourneau portait le #41 avec le Blizzard du SSF.
(Photo TC Media - Charles Lalande)

«Je veux montrer ce que je suis capable de faire et me rendre le plus loin possible. Je vais probablement retourner avec le Blizzard, mais je vais en profiter pour travailler très fort, occuper un plus grand rôle que l’an dernier et revenir en force au camp du Drakkar l’an prochain.»

L’adolescent de 16 ans dit s’inspirer de son ancien coéquipier Maxime Collin. L’an dernier, il avait bien fait au camp de l’Armada de Blainville-Boisbriand, mais le retour de nombreux vétérans aurait grandement amputé son temps de glace, de sorte qu’il a été renvoyé au Blizzard, où il a aussitôt été nommé co-capitaine. Collin a aussi participé à neuf rencontres avec l’Armada.

 

Létourneau lors d’une pratique avec le Drakkar.

©(Photo TC Media - Charles Lalande)