Sections

Olivier LeBlanc choisit les Varsity Reds

Il étudiera en psychologie


Publié le 6 juillet 2017

Olivier LeBlanc retourne s’établir au Nouveau-Brunswick après un séjour au Cap-Breton.

©(Photo TC Media - Charles Lalande)

Dans l’éventualité où Olivier LeBlanc ne perce pas chez les professionnels, le défenseur poursuivra sa carrière avec les Varsity Reds de l'Université du Nouveau-Brunswick (UNB). 

L’ancien capitaine des Sea Dogs de Saint-Jean et des Screaming Eagles du Cap-Breton dans la LHJMQ a signé une lettre d’engagement avec le programme de hockey reconnu à l’échelle canadienne.

«Au cours de la dernière année, j’ai discuté avec quelques équipes avant d’arrêter mon choix sur UNB. J’ai visité leur campus et j’ai eu un bon feeling. C’est une organisation qui traite ses joueurs comme des professionnels», a indiqué l’homme de 21 ans.

La porte des rangs professionnels est toujours ouverte. Cependant, il n’est pas prêt à accepter n’importe quelle entente. À la fin du mois de juillet, l’ancien espoir des Blue Jackets de Columbus saura s’il est invité à un camp d’une formation de la LNH.

Si oui, il vise un contrat qui lui garantirait une place dans la Ligue américaine. Le niveau inférieur, soit la ECHL, ne l’intéresse guère, puisque en plus il y perdrait des bourses d’études acquises au fil des ans.

Objectif : gagner

Les Varsity Reds ont remporté le championnat canadien au cours des deux dernières années. En 2018, ils seront hôtes de l’événement. Le club dirigé par Gardiner MacDougall aura alors l’occasion d’aligner un troisième titre national.

«Ce sera incroyable! Il s’agit d’un autre facteur qui a pesé dans la balance. Aussi, plusieurs joueurs du programme ont fait le saut chez les pros à la fin de leurs études», s’est exclamé le natif de Charlesbourg qui désirerait prendre la même voie.

Il admet avoir considéré l’option de se rapprocher de la maison, en visitant les installations des Redmen de l’Université McGill. Par contre, UNB lui offrait un meilleur épanouissement sur les bancs d’école. On a déjà crédité quelques cours à cet étudiant en psychologie.

«Leur programme est vraiment réputé. Ils ont de bons professeurs en psychologie sportive, une branche qui m’intéresse particulièrement.»

Québec Hebdo

LeBlanc, un défenseur, a récolté 164 points en 291 matchs dans la LHJMQ.

©(Photo TC Media - Charles Lalande)