Sections

Jean-Philippe Côté prolonge l’aventure européenne

Son après-carrière risque d’être bien remplie


Publié le 23 juin 2017

Jean-Philippe Côté s’approche de la retraite et il aborde cela avec sérénité et confiance.

©(Photo TC Media - Charles Lalande)

HOCKEY. À 35 ans, le défenseur de Charlesbourg voit sa barbe grisonner tranquillement. Le constat est clair : la retraite approche. Récemment, il a signé un contrat à Grenoble, en France, pour ce qui pourrait être sa dernière saison avant d’accrocher ses patins. 

À l’été 2009, après sa sixième année chez les pros, Jean-Philippe Côté a choisi de s’expatrier en Allemagne. À Cassel, puis à Hambourg, avant de revenir en Amérique du Nord, dans l’organisation du Lightning de Tampa Bay pour quatre saisons.

Pour mon après-carrière, je ne ferme aucune porte. Je suis intéressé à ajouter plusieurs cordes à mon arc.

Jean-Philippe Côté

«J’avais encore soif, a dit celui qui avait joué 8 rencontres avec les Canadiens de Montréal en 2005-2006. J’ai quitté l’Allemagne en espérant rejouer quelques autres matchs dans la LNH.»

Mission réussie. Ces quatre hivers dans la Ligue américaine lui ont permis de soulever un championnat, puis de séjourner pendant 19 joutes avec le Lightning, dans la LNH.

En 2015, il a décidé de retourner sur le Vieux Continent. Il n’avait plus la soif. Il était prêt à relever de nouveaux défis. Il a donc signé une saison à Iserlohn, toujours en Allemagne, avant de mettre le cap sur Bordeaux, en France.

«Jouer au hockey en Europe, c’est profiter d’un beau style de vie, voyager et en profiter. J’ai choisi d’aller en France pour le travail de mon épouse, il faut bien penser à elle aussi», explique-t-il en riant.

Les années passent, et Jean-Philippe Côté continue de collectionner les étampes sur son passeport. Grenoble est sa prochaine destination. Il l’admet lui-même : ce sera peut-être sa dernière saison à sillonner les patinoires.

À Grenoble, il pourrait avoir la chance d’évoluer aux côtés d’Éric Chouinard, capitaine de l’équipe depuis trois ans. Blessé, Chouinard manquera assurément le début de la saison, mais il pourrait rejoindre Côté et le reste de l’équipe en cours de route.

Chose certaine, ne comptez pas sur le fils d’Alain Côté, ancien joueur des Nordiques, pour vivre une dépression post-retraite. Au contraire, ses jours loin de la patinoire risquent d’être passablement occupés!

«J’aimerais m’impliquer dans le développement des joueurs. Je suis prêt à commencer au bas de l’échelle et à faire mes preuves. Je pense aussi à m’impliquer dans le conditionnement physique. Aussi, mon père et mon frère sont en affaires, avec NAPA Pièces d’auto.»

S'il n’a pris aucune décision, les projets ne manqueront certainement pas pour l’ancien défenseur des Remparts de Québec.

Québec Hebdo