Kurashev et Kiselev volent un point à l’Océanic


Publié le 17 mars 2017

Tyler Boland a frappé le poteau avec 8 secondes à jouer en prolongation.

©Photo TC Media - Rémi Sénéchal

Le gardien Evgeny Kiselv y est allé de 45 arrêts en 65 minutes et 5 autres en fusillade et Philipp Kurashev a marqué le seul but des 5 rondes de fusillade pour procurer aux Remparts de Québec une victoire de 2-1 sur l’Océanic à Rimouski devant 3 562 personnes.

Ce faisant, les Remparts limitent Rimouski à un seul point de classement, dans cette avant-dernière soirée de la saison régulière de la LHJMQ. Rimouski, face au revers de Sherbrooke 7-2 à Shawinigan, avait besoin de la victoire pour officialiser sa place en séries.

La situation est la suivante : l’Océanic (58 points) a besoin d’un point de classement samedi à Drummondville si Sherbrooke (56 points) l’emporte en temps régulier ou en prolongation à Québec, aussi samedi. Si le Phoenix gagne, mais en tirs de barrage, l’Océanic accédera aux séries même s’il perd à Drummondville. Et, si Sherbrooke perd, peu importe la façon, l’Océanic sera en séries, gagne ou perd à Drummondville.    

 De leur côté, la victoire des Remparts consacre l’équipe de Philippe Boucher au 11e rang avec 7 points d’avance sur Drummondville et 3 de retard sur Gatineau. Samedi, il ne reste qu’un match à chacune des 18 équipes de la LHJMQ au calendrier régulier.

BOUCHER DONNE CRÉDIT À KISELEV

L’entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher, donnait crédit à son gardien au terme de la rencontre. « Il fait ce qu’on attend de lui, à savoir nous donne une chance de gagner. Dans ses dernières parties, il nous donnait une chance de gagner et il l’a fait encore ce (hier) soir. Il a fait face à 46 lancers et il est solide. Il est vrai qu’on accorde beaucoup de lancers, mais on essaie de limiter le plus de lancers possible de l’enclave, obligeant l’adversaire à lancer en périphérie. Mais dans ce match, les tirs ont été dangereux et Kiselev a fait les arrêts.»

De l’autre côté de la patinoire, Serge Beausoleil n’y allait pas par 4 chemins. « Un bon match de hockey. On y est allé de 46 lancers et (Tyler) Boland qui touche le poteau à 8 secondes de la fin de la prolongation. Nous avons eu de belles chances de marquer, même en prolongation. Un très beau match, mais on méritait un meilleur sort. On n’a donné qu’un but, dans ce match. Pas de reproche à faire à personne. »

Sauf que Beausoleil reconnaît que ce point de classement n’assure pas à son équipe une place en séries. « Il faudra mettre notre meilleur hockey sur la glace à Drummondville. Ce match-là va être important. Tout ce qu’on demande est que les gars se donnent et dans ce match contre Québec, ils se sont donnés et nous sommes très satisfaits de ce qu’ils ont fait. » Il est vrai que l’Océanic a dominé 46-26 dans les lancers, 32-18 dans les mises en jeu et 17-10 dans les mises en échec.

QUI D’AUTRE QUE BOLAND

Les joueurs de l'Océanic ont montré de l'énergie dès le début de la rencontre, au point de mener 9-1 dans les tirs après 5 minutes. Comme quoi, les cérémonies d'avant match ne les ont pas ramollis. Boland et Montcalm notamment ont mis le gardien Kiselev à l'épreuve et c'est finalement Tyler Boland, spectaculaire, qui ouvre le pointage avec son 47e de la saison, couché devant le gardien qu'il a pratiquement contourné. Maxim Trépanier et Denis Mikhnin ont les passes à 8:57. Kiselev a empêché l'Océanic de doubler son avance avec un superbe arrêt sur Dylan Montcalm. Les statistiques de la première favorisent les locaux à tous les niveaux, y compris les tirs où l'Océanic double les Remparts 18-9 chez qui Andrew Coxhead a deux bonnes chances de marquer.

Le joueur du match pour les Remparts est sans nul doute le gardien Evgeny Kiselv qui, après deux périodes, aura fait face à 35 lancers, l'Océanic dominant 17-13 en 2e période. Le portier des visiteurs voit tout, lorsque les tirs ne sont pas bloqués par les défenseurs. Christian Huntley (11e) a profité d'une superbe passe de Shaun Bily pour égaler la marque à 17:34. Huntley avait été laissé seul à la droite de Lévesque. Mathieu Ayotte a une passe sur ce but qui ramène les deux équipes à la case départ. Voilà qui promet une 3e période très intéressante.

Et cette 3e période a tenu ses promesses, mais les amateurs présents ont du constater que malgré un écart de 9-3 dans les tirs, personne n’a marqué, obligeant les deux formations à jouer la prolongation où encore là, ce fut l’impasse. 10 joueurs au total ont participé à la fusillade et on connaît la suite.

Sur le banc…

.- N'étaient pas de l'alignement de l'Océanic le gardien Jimmy Lemay (retranché), le défenseur Vincent Martineau (blessé), le défenseur Samuel hunter (suspendu), les attaquants Hunter Moreau et Samuel Laberge (blessés) et Justin Paré (retranché)…

.- N'étaient pas de l'alignement des Remparts Igor Jr Larionov, Olivierd Garneau, Yannick Turcotte, Matthew Boucher et Dmitry Buynitsky, tous blessés…

.- Débutait le match devant le filet de l'Océanic Charles-Olivier Lévesque (4-8-3-0) avec des moyennes de 3,58 et ,883…

.- Débutait le match devant le filet des Remparts Evgeny Kiselev (12-20-3-2) avec des moyennes de 3,40 et ,898…

.- C'est le 8e match cette saison entre les deux équipes. Rimouski a un dossier de 2-1 à domicile, tandis que Québec a un dossier de 2-2 à la maison…

.- Avant le match, l'Océanic, fidèle à sa tradition, a rendu hommage à ses trois joueurs de 20 ans, à savoir Tyler Boland (22), Dylan Montcalm (17) et Nicolas Dumulong (2)… Toujours des moments émouvants qui demeurent dans les souvenirs des partisans et de l'équipe…

.- Les arbitres du match étaient Marc Muylaert (4) et Jean-Philippe Sylvain (4)…

.- Tyler Boland, gagnant de 4 des 5 tranches de la saison, pour la Coupe Budweiser, a remporté la Coupe pour l'ensemble de la saison, un choix des entraîneurs… Il a eu droit à une ovation debout de la part du public…

STATISTIQUES DU MATCH

But Québec: 0 – 1 – 0 – 0 – 1 = 2

But Rimouski: 1 – 0 – 0 – 0 – 0 = 1

Lancers Québec: 9 – 13 – 3 – 1 = 26

Lancers Rimouski: 18 – 17 – 9 – 2 = 46

Lancers dangereux: 11-10 Rimouski

Mises en jeu: 32-18 Rimouski

Mises en échec: 17-10 Rimouski

Jeu de puissance: 0 / 1 QUE et 0 / 2 RIM

Assistance: 3 562 personnes

Étoiles: Tyler Boland RIM, Evgeny Kiselev QUE et Charles-Édouard D’Astous RIM

Prochain match Québec: local samedi 15 h contre Sherbrooke

Prochain match Rimouski: samedi 15 h à Drummondville