Sections

Repêchage LCF: Jean-Simon Roy à Edmonton


Publié le 7 mai 2017

Au 14e rang, Jean-Simon Roy a été repêché à Edmonton.

©(Photo TC Media - Charles Lalande)

Lors de la deuxième ronde, au 14e rang, du repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF), les Eskimos d’Edmonton ont jeté leur dévolu sur Jean-Simon Roy, joueur de ligne offensive du Rouge et Or de l’Université Laval.

Quelques instants avant l’annonce officielle, le cellulaire du gentil géant a sonné. Les bonzes des représentants de l’Alberta lui ont téléphoné pour lui souhaiter la bienvenue dans le giron de l’équipe.

«C’est spécial, je suis très content. Je vais faire tout ce que je peux pour aider l’équipe. J’avais un bon feeling avec eux. Ils m’ont téléphoné dans les derniers jours et nous avions eu de bonnes conversations.»

Entouré de sa mère, de son beau-père (l’ancien homme politique, Sam Hamad), et de sa copine, celui qui peut évoluer à la position de garde et de centre admettait qu’il vivait beaucoup d’émotions.

Quelques instants avant l’annonce officielle, le cellulaire de J-S Roy a sonné.
(Photo TC Media - Charles Lalande)

«C’est stressant, beaucoup d’émotions, des up & down», a résumé le natif de Saint-Augustin-de-Desmaures, qui a été le septième joueur de sa position à trouver preneur.

À son arrivée à Edmonton, Roy ne connaîtra qu’un seul visage, celui de Danny Groulx. Le barbu de 27 ans avait été repêché, en 2015, en première ronde, par les Eskimos. Il évolue lui aussi à la position de joueur de ligne offensive.

«Justement, nous en parlions juste avant le repêchage. Nous nous entraînons ensemble, alors nous nous étions dit que ce serait une belle possibilité de jouer ensemble.»

Les deux bagues de la coupe Vanier remportées au cours de ses quatre saisons avec le Rouge et Or étaient bien en évidence sur les doigts de sa main droite. Ses nouveaux patrons lui ont demandé : «Es-tu prêt à venir gagner des coupes Grey avec nous?». Évidemment, le colosse de 6’3 et 285 lbs, qui ira rejoindre sa nouvelle formation au cours des prochaines semaines, a répondu dans l’affirmative.

Québec Hebdo