Le Rouge et Or blanchit facilement les Gaiters

L’écart pour le premier rang avec les Carabins se resserre


Publié le 23 octobre 2016

SPORTS. Tel que prévu, le Rouge et Or de l’Université Laval a aisément disposé des Gaiters de Bishop (1-6) par la marque de 44 à 0 dimanche après-midi. Avec un seul match à disputer en saison régulière, les hommes de Glen Constantin sont toujours derrière les Carabins. 

Les receveurs Antony Dufour, Antony Auclair et Marc-Antoine Pivin ont inscrit les touchés pour le Rouge et Or. Sébastien Serré et le quart-arrière Hugo Richard ont fait de même, utilisant les courses au sol.

Ce dernier a fait fi des conditions météorologiques difficiles (pluie et vent) en complétant sa journée de travail avec 21 passes complétées en 25 tentatives, bon pour des gains de 256 verges. «Nous avons très bien couru au sol, nos trois porteurs de ballon ont fait le travail. C’est satisfaisant. Il n’y avait pas trop de pluie, alors j’étais à l’aise», a lancé le #4.

Étant donné que Montréal et Laval cumulent le même dossier de 6 victoires et 1 défaite, la statistique qui départagera les deux rivaux est le nombre de points accordés. Maintenant, les Carabins ont l’avantage par 5. Advenant que les formations soient toujours à égalité, le club ayant marqué le plus de points terminera au sommet du circuit québécois.

Encore une fois, Montréal possède une avance, cette fois de 8 points. «Si on avait gagné 1 à 0, ça aurait fait la job, a illustré le coach Constantin, satisfait de la progression des siens. Notre offensive a fait de très belles choses, même si ce n’était pas l’adversaire le plus coriace.»

«VAT» blessé

Au fil de la saison, Vincent Alarie-Tardif s’est imposé comme étant le porteur de ballon numéro un du Rouge et Or.

Dimanche, dès les premiers instants du match, «VAT» se voyait remettre l’objet ovale entre les mains à plusieurs reprises. Après 8 courses et 51 verges de gain, le #5 a abdiqué en raison d’une blessure.

Chris Amoah (13 courses - 100 verges) et Sébastien Serré (18 - 185) se sont relayés pour le remplacer. Au début du troisième quart, un long gain de 48 verges d’Amoah a placé le ballon à la ligne de 16. Puis, Serré s’est occupé de franchir la distance le séparant de la ligne des buts.

«Ça a bien été, j’ai fait de belles choses, a dit Amoah, dont le défi était de ne plus échapper le ballon. Nous voulions la victoire sans accorder de points, et c’est en plein cela qu’on a fait.»

«Nous ne souhaitons pas de blessure, mais c’est toujours le fun d’avoir du temps de jeu et d’avoir la chance de prouver ce que je suis capable de faire», a dit Serré, engagé dans une saine compétition avec ses deux coéquipiers.

Rendez-vous à Sherbrooke

Samedi prochain, le Rouge et Or complétera son calendrier régulier en rendant visite au Vert et Or de Sherbrooke. Encore une fois, l’objectif sera de réduire au silence l’attaque adverse.

Les représentants de l’Estrie joueront avec le couteau entre les dents, eux qui ont absolument besoin d’une victoire pour participer aux séries éliminatoires.