Le Granfondo pédale pour les aînés esseulés


Publié le 10 août 2014

DÉFI CYCLISTE. Par une autre superbe matinée ensoleillée, quelque 3000 participants ont rallié la distance de 110 kilomètres entre Trois-Rivières et Québec, dans le cadre du 6e Granfondo organisé au profit de l'organisme des Petits Frères.

Bien que les plus rapides parcourent la distance en 2h25, alors que les moins compétitifs peuvent prendre jusqu'à 5h, l'objectif premier de ce défi cycliste annuel n'est pas le podium. L'idée de base consiste à partager le plaisir du sport tout en amassant des fonds pour les Petits Frères de la capitale, organisme qui tient des activités pour briser l'isolement chez les personnes âgées.

«Si le Défi Pierre Lavoie milite pour faire bouger nos jeunes, le Granfondo se donne le mandat de venir en aide à nos aînés», compare Louis Garneau, président de Louis Garneau Sports. L'homme derrière le Granfondo Garneau-Québecor estime que le succès de l'édition 2014 a rapporté autant que les 100 000$ de l'an dernier. Cette somme servira notamment à financer les activités du chalet des Petits Frères au lac Saint-Joseph, où sont offerts des camps de jour pour le 3e âge.

Près de 3000 cyclistes et leurs familles ont été accueillis sur les terrains de l'usine Louis Garneau Sports à Saint-Augustin, point d'arrivée et de ravitaillement. Nouveauté cette année, le Granfondo intégrait un volet course à pied. La 6e édition se tenait sous la présidence d'honneur du chroniqueur sportif Marcel Bouchard, alors que la plongeuse olympique Sylvie Bernier était la marraine du 10 km de course qu'elle a elle-même parcouru avec les participants.