Plus de 1 900 coureurs pour le Défi des escaliers


Publié le 16 juin 2013

Ce matin, plus de 1 900 coureurs ont pris d'assaut les escaliers de Québec, qui relient la Haute-Ville à la Basse-Ville. Cette 5e édition du Défi des escaliers marque ainsi un record de participation.

Pour cette édition du Défi des escaliers, un 38e et un 39e escalier ont été ajoutés. «Un de nos objectifs avec ce Défi est de faire découvrir aux participants les nombreux escaliers de Québec. Voir les coureurs à l’œuvre lors du Défi des escaliers est toujours spectaculaire. Les adeptes font preuve d’une grande détermination pour livrer la meilleure performance, mais usent aussi de stratégie, en adaptant leur rythme pour décrocher les titres de meilleur grimpeur et de meilleur sprinteur», explique Denis Therrien, président-directeur général de Courir à Québec.

Ainsi, les marcheurs et coureurs emprunteront les 78 marches qui montent à la terrasse du Musée de la civilisation de Québec, puis les 85 marches pour leur permettre de redescendre face au fleuve et de poursuivre le parcours.

Les participants du Super défi ont parcouru 19 km, gravi 39 escaliers et franchi plus de 3 000 marches. David Boucher a choisi le Super défi pour sa première participation : «C'est pour mes 40 ans. C'est une activité à l'intérieur de la ville de Québec, c'est très beau. Je vais surtout marcher car je ne suis pas tellement entraîné», confie-t-il sur la ligne de départ.

Quant à ceux du Défi Oasis, ils ont marché ou couru un peu plus de 13 km. En alternant les descentes et les montées, ils ont franchi 22 escaliers. «Cette participation est surtout un défi personnel pour se tenir en forme», confient François et Steve, quelques minutes avant le départ du Défi Oasis.

«J'aime ce défi, les escaliers, la ville. On voit la ville sous tous ses angles. Il y a plein de monde, c'est le fun», confie François Picard, qui participe pour la deuxième fois au Défi des escaliers.

L'organisation a proposé une triple compétition. Le meilleur grimpeur a été celui qui atteindra le haut de l'escalier du Cap Blanc (398 marches) le plus rapidement tandis que le meilleur coureur a été évalué en fonction de la vitesse de course atteinte dans la portion qui suit l'escalier de Cap Blanc.

De plus en plus populaire, cette édition du Défi des escaliers a accueilli des amateurs d’un peu partout : ils provenaient de près de 200 municipalités québécoises, sept provinces canadiennes, sept états Américains et même d’Europe, avec des participants de Belgique, d’Allemagne et de France.

Les résultats

L'organisation a proposé une triple compétition. Le meilleur grimpeur a été celui qui atteindra le haut de l'escalier du Cap Blanc (398 marches) le plus rapidement tandis que le meilleur coureur a été évalué en fonction de la vitesse de course atteinte dans la portion qui suit l'escalier de Cap Blanc.

Le Défi Oasis, femmes, a été remporté par Sarah Bergeron-Larouche, de Québec, en 1 : 03 : 27; suivie de Jessica Béland de Shawinigan, en 1 : 09 : 08; et de Caroline Gendron, de Gatineau, en 1 : 09 : 54 s.

Maxime Leboeuf de Québec est le meilleur grimpeur avec un temps de 1 : 40 et le meilleur sprinteur avec 5 : 51.

Joanne Normand, originaire de Lévis, est la meilleure grimpeuse en 2 : 56.

La meilleure sprinteuse est Marianne Boivin, de Lévis avec un temps de 6 : 59.

 

Groupe Québec Hebdo