Retour aux sources pour Yves Chabot


Publié le 27 avril 2012
Le président du conseil d’administration d’AlterGo, Yves Chabot. (Photo Denis Fortin)

Après avoir été en charge de l’épreuve du handball aux Olympiques de 1976 et en avoir été le directeur pendant cinq ans de 1996 à 2001, Yves Chabot effectuait un retour cette année au Complexe sportif Claude-Robillard à titre de président d’AlterGo, l’organisme chapeautant le Défi sportif.

«Je me suis senti un peu comme dans le film «Back to the future», lance dans un premier temps Yves Chabot. J’ai travaillé comme fonctionnaire municipal à Montréal pendant 35 ans et c’est comme si j’avais arrêté de travailler hier seulement. Je suis comme revenu dans mes pantoufles en remettant les pieds ici, d’autant plus que d’anciens collègues m’ont reconnu et m’ont salué. Cet accueil m’a fait chaud au cœur. J’en étais à un premier défi à titre de président d’AlterGo, mais à une première implication bénévole dans le défi. Je n’en serai sûrement pas à un dernier.»

Le président a même déjà hâte à 2013 alors que l’on fêtera le 30e anniversaire du Défi sportif.

«On réservera plein de surprises aux habitués de cet événement dans le cadre du 30e. Si possible, on désire augmenter le nombre d’activités internationales. On veut aussi augmenter le nombre d’heures réservées aux activités scolaires, en offrant des activités le matin comme l’après-midi. On désire encore plus prôner les saines habitudes de vie et souligner l’apport des nombreux commanditaires au fil des 30 dernières années. Pour moi, le Défi sportif est une finalité pour les performances des athlètes, mais également un exemple pour les saines habitudes de vie», ajoute encore M. Chabot.

En bon président, Yves Chabot précise que le Défi sportif est l’une des composantes d’AlterGo.

«Nous sommes impliqués dans l’accessibilité universelle des personnes handicapées, dans la formation des bénévoles et des entreprises et dans, bien entendu, dans le Défi sportif. Personnellement, j’ai un rôle plaisant à jouer comme président d’AlterGo. Nous appuyons en fait les efforts des membres de l’équipe en place, laquelle possède une expérience inégalable dans le domaine», de terminer Yves Chabot.

Groupe Québec Hebdo