Sections

Les Capitales complètent le balayage face aux Cubains

Blanco «solide» face à ses compatriotes


Publié le 15 juin 2017

Le gérant Patrick Scalabrini prend le temps de poser pour le photographe de TC Media.

©(Photo TC Media - Charles Lalande)

Grâce à une victoire de 5 à 1, les Capitales de Québec ont complété le balayage contre l’équipe nationale cubaine. En additionnant les quatre rencontres, l’offensive québécoise a inscrit 35 points, contre 5 pour les représentants de La Havane.

Le lanceur Lazaro Blanco (4-1) en a mis plein la vue à ses compatriotes en étouffant l’offensive adverse, limitée à cinq coups sûrs Il a été retiré en neuvième manche, alors qu’il ne restait que deux retraits à accomplir pour terminer le match.

Il faut être honnête. Nous sommes en feu!

Patrick Scalabrini

«Il a été très impressionnant, il a bien fait. Il a été solide. Il a réussi à garder son nombre de lancers bas, ce qui est normalement un problème chez lui. Je l’ai enlevé pour lui permettre de recevoir l’amour du public», a dit le gérant Patrick Scalabrini au sujet de son #79.

L’an dernier, Blanco avait défendu les couleurs de son pays lors de cette tournée historique en Amérique du Nord. Cette année, il affrontait ses coéquipiers et ses amis.

Le lanceur Lazaro Blanco a remporté la victoire pour les Capitales.
(Photo TC Media - Charles Lalande)

«J’étais prêt à jouer le match complet. Tout a bien été. J’ai toujours dit que j’allais venir ici si je quittais mon pays, et c’est ce que j’ai fait. Je suis content.»

Vergüenza cubana (la honte cubaine!)

Le baseball est aux Cubains ce que le hockey est aux Canadiens. Synonyme de fierté. Plutôt attentif, Scalabrini a lu quelques blogues gérés par des passionnés et il admet que la pression est énorme pour ses rivaux. Il en a d’ailleurs parlé aux trois Cubains qu’il aligne dans son vestiaire.

«Là-bas, tout le monde suit l’équipe. Les gens commentent tout. Ils questionnent les décisions du gérant. En ce moment, les quatre défaites que nous leur avons infligées sont pesantes. Ils sont gênés.»

Ils avaient pourtant bien débuté leur séjour en sol québécois en remportant trois des quatre matchs face aux Aigles de Trois-Rivières. Les Cubains poursuivent leur tournée à Ottawa, où ils affronteront les Champions.

Le Torontois Marcus Knecht s'aligne avec les Capitales à la position de voltigeur.

©(Photo TC Media – Archives - Charles Lalande)

L’histoire du match

Dès la première manche, les Cubains se sont inscrits à la marque en croisant le marbre à une reprise. Les Capitales ont ramené les compteurs à zéro lors de la manche suivante.

Plus tard, le voltigeur James McOwen a envoyé la balle de l’autre côté de la clôture pour donner les devants aux locaux, qui agissaient à titre de visiteurs pour la soirée.

En cinquième, alors que les buts étaient remplis, Marcus Knecht a claqué un simple qui a permis à deux coéquipiers de marquer, portant le pointage à 3 à 1 pour les hommes de Patrick Scalabrini.

Le Cubain Yordan Manduley a profité de la présence de ses compatriotes pour poursuivre son heureuse séquence au bâton. Jeudi soir, il a porté sa séquence de matchs consécutifs avec un coup sûr à 16. Il a inscrit le cinquième point des Capitales grâce au double de Jordan Lennerton.

Yordan Manduley est efficace au bâton par les temps qui courent.

©(Photo TC Media - Charles Lalande)

Nombreux mouvements de personnel

Le préposé à l’équipement des Capitales de Québec a été passablement occupé au cours des derniers jours en raison des nombreux mouvements dans le vestiaire québécois. Voici le compte rendu des arrivées, des retours et du départ.

- Jonathan Malo est sorti de sa retraite pour le match de jeudi. Il était installé au deuxième but.

- Patrick Scalabrini a mis sous contrat le voltigeur Daniel Rockett. Il est âgé de 26 ans.

- Le receveur vedette Maxx Tissenbaum manquera à l’appel pour quelques semaines. Jeudi matin, les Capitales pensaient le remplacer en ajoutant Johan Mojica, mais finalement, il a été rappelé par les Brewers de Milwaukee.

- Plus tôt cette semaine, Lachlan Fontaine, joueur de 3e but, et le releveur étoile Jon Fitzsimmons, sont revenus dans l’entourage de l’équipe.

Québec Hebdo