Sections

Les Aigles pourraient voler en haut de classement


Publié le 8 mai 2017

Pas de fausses promesses, mais de grandes ambitions. L'entraîneur-chef des Aigles de Trois-Rivières, TJ Stanton, s'est montré honnête à l'aube de la future saison en mentionnant qu'il a sous la main «un personnel de frappeurs plus pesants et athlétiques», probablement «le meilleur enclos de relève du circuit» et une formation «qui peut gagner à chaque soir». La cinquième saison des Aigles est fort prometteuse.

Le discours de Stanton était très honnête. On pouvait très bien sentir le positif chez les Aigles suite à un grand vent de changement et à une saison 2016 parsemée d'embûches.

«Nous avons travaillé fort cet hiver et je suis très excité avec l'équipe que j'ai sous la main. On est prêt! L'an passé, c'était difficile alors je voulais mettre en place une équipe compétitive à chaque soir. Je voulais que les gens qui viennent au stade voient une équipe sérieuse à chaque soir, capable de gagner», lance-t-il d'entrée de jeu.

«Le gros objectif comme compétiteur, c'est de remporter le dernier match de l'année. Comme organisation, nous avons comme objectif de maintenir un dossier au-dessus de ,500. Si on joue au-dessus de ,500, on augmente nos chances de participer aux séries. Et cette équipe sera dangereuse en séries éliminatoires! Chaque jour, on devra focusser sur les victoires. Si on subit six revers de suite, ce n'est pas la fin du monde. Je suis confiant avec mes objectifs et il faudra gagner chaque série.»

Pour ce faire, le pilote des Aigles a dû procéder à plusieurs changements au cours de la saison morte.

«C'était un ''offseason'' très occupé. À la fin de la dernière saison, j'avais fait une grosse évaluation de l'équipe sur le terrain et des joueurs et nous avons fait beaucoup de changements», admet-il.

«On a gardé d'importants vétérans comme (Javier) Herrera, (Matthew) Rusch et (Kyle) Lafrenz qui sont des exemples pour les autres joueurs et des leaders. On a gardé des plus jeunes aussi comme (Guillaume) Blanchette, (Connor) Crane et (Daniel) Mateo. On a même ajouté deux partants très forts comme (Chris) Murphy qui a un passé rempli de succès et (Jeremy) Kehrt, qui a lancé au AA et au AAA lors des 7sept dernières années.»

Stanton s'est dit très satisfait de son personnel de lanceurs, ainsi que de sa formation offensive.

«Nous avons un personnel de lanceurs très fort. Je ne sais pas si c'est le meilleur de la Ligue Can-Am, mais il ne s'agit plus d'avoir que deux ou trois bons lanceurs. Ils nous donneront une chance de victoire à chaque match. Et du côté de la relève, c'est fou! Je ne crois pas qu'aucune équipe de la Can-Am n’ait un ''bullpen'' comme le nôtre. On a entre autres mis la main sur Sarianides, (Angel) Rincon et (Miguel) Lahera», explique-t-il.

«Nous avons mis en place de bons frappeurs et c'est vraiment le fun pour les partisans et pour l'organisation. On a essayé de faire un alignement plus athlétique et plus pesant. On veut que les lanceurs adverses aient peur. On s'est aussi donné l'objectif de faire plus de coups de circuit, ce qui est aussi le fun pour les fans.»

Deux Cubains de talent

            Stanton a frappé un grand coup à l'aube du début de saison. Il a ajouté le joueur d'arrêt-court Alexander Ayala et le releveur Miguel Lahera, tous deux en provenance de Cuba.

«Je suis allé à Cuba avec Michel Laplante et je m'étais bien préparé, sachant que les Capitales (de Québec) signaient des Cubains chaque année. À Noël, j'avais une liste de cinq noms et au final, j'ai réussi à avoir les noms #1 et #2 sur ma liste», confie-t-il.

«Je suis tellement content d'ajouter ces deux gars avec une bonne personnalité, excités et fiers de cette opportunité de venir à Trois-Rivières. Ils sont bons au baseball, mais dans la chambre également.»

Seulement 9 joueurs de la dernière édition des Aigles seront de retour en Mauricie.

Marc-André Bergeron confiant

            Le président des Aigles, Marc-André Bergeron, se dit lui aussi très excité à l’approche de la cinquième saison de l’histoire de l’organisation.

«Nous avons un nouveau groupe de propriétaires, mais le but est toujours d'avoir une équipe compétitive sur le terrain. On veut également continuer de développer notre structure des Aigles et de bien encadrer les niveaux inférieurs. On l'a vu avec le premier évènement de notre toute nouvelle Fondation. On a réussi à amasser 7000$ qui seront remis dans notre structure», commente-t-il.

«Malgré une saison mouvementée sur et hors du terrain, on se fait supporter par nos partenaires. Il faut que tous les gens de la communauté continuent de contribuer à leur façon. C'est très excitant et on est très heureux du travail fait par TJ (Stanton) cet hiver. C'est la première fois qu'il a l'occasion d'avoir son équipe à lui», conclut-il.

18 mai à Ottawa

            La saison des Aigles s'amorcera le 18 mai à Ottawa, et ce, pour une série de cinq affrontements. Trois-Rivières ouvrira ensuite sa saison locale le 23 mai contre les Boulders de Rockland. Au total, les Aigles disputeront 23 matchs contre Québec, 20 contre Sussex, 19 face au New Jersey, 16 versus Rockland et 15 contre Ottawa.

La saison promet d’être captivante pour les partisans de baseball du Québec avec le retour de l’Équipe nationale de Cuba (8-9-10-11 juin) et la venue d’une sélection nationale de la République dominicaine (19-20-21 juin).