Une belle expérience pour Olivier Morin-Larocque

Une visite au pays des Jays


Publié le 24 septembre 2016

BASEBALL. Olivier Morin-Larocque n’est âgé que de 16 ans, mais il a assurément disputé la plus belle semaine de sa vie. Du 14 au 19 septembre, il a pris part au Tournament 12 (T12), organisé par les Blue Jays de Toronto, la seule concession canadienne des ligues majeures de baseball (MLB).

Pour y participer, les joueurs peuvent s’inscrire, tandis que d’autres sont cordialement invités. Pour le lanceur de l’Académie de baseball du Canada, il a reçu une invitation en bonne et due forme.

«C’était vraiment une belle expérience, c’est le plus gros tournoi au Canada», a dit le natif de Lévis, qui était accompagné de plusieurs amis et coéquipiers.

Sur la butte, il a bien performé, mais il n’est rarement satisfait, voire jamais de son rendement.

«Je suis un éternel perfectionniste. Cela a bien été, mais j’aurais pu faire mieux.»

Selon lui, sa plus grande force est sa balle rapide et le changement de vitesse.

«Je tiens à remercier Jean-Pierre Chamberland, qui a été mon entraîneur le plus important. Il a aidé à améliorer ma technique.»

Objectifs: la MLB

L’Académie de baseball du Canada est un programme sport-études, alors les étudiants doivent exceller sur les bancs d’école, tout en performant sur le terrain.

Après ses études secondaires, Morin-Larocque compte se diriger à Montréal pour le CÉGEP, toujours avec l’académie. Il ne cache pas son intérêt pour les universités américaines si l’occasion se présente.

Cette année, il a apporté des modifications à son alimentation et a augmenté la cadence dans son entraînement. Des changements qui ont porté leur fruit.

Il a légèrement goûté à la MLB en profitant des installations des Blue Jays, mais ses objectifs sont plus grands que cela. Un jour, il veut jouer dans cette ligue sur une base permanente.