Sections

NASCAR: Alex Tagliani, nouveau maître à Trois-Rivières

Marc-Antoine Camirand nouveau recordman 


Publié le 13 août 2017

©Photos TC Media - Marie-Eve Alarie

GP3R. La course maîtresse du week-end, soit les 50 tours Can-Am de la série NASCAR Pinty's, a encore une fois offert un bon spectacle aux nombreux spectateurs réunis autour du circuit. Alex Tagliani est sortie vainqueur de l'épreuve, devant Andrew Ranger et Marc-Antoine Camirand, de Saint-Léonard-d'Aston. Son 22e podium le place maintenant devant Jocelyn Le Doc Hébert (21).

De Trois-Rivières, Louis-Philippe Dumoulin a terminé au pied du podium et son frère, Jean-François Dumoulin, a pris la 6e place.

«On gagne en vitesse à chaque course alors c'est très encourageant. On aurait voulu être tous les deux sur le podium chez nous. J'ai été très gentil avec Marc-Antoine Camirand dans les derniers instants car j'aurais pu le tasser, mais je ne suis pas un pilote cochon. J'espère qu'il aurait fait la même chose pour moi. La séance de qualifications d'hier a été très importante finalement, car les positions n'ont pas beaucoup changé devant», a expliqué Louis-Philippe Dumoulin.

«La voiture tournait bien. Je ne suivais pas la cadence des gars en avant, mais j'étais là avec eux. On s'améliore encore! On est une jeune équipe et nous sommes fiers de notre travail», a ajouté Jean-François Dumoulin.

«La voiture de Paillé était bonne aujourd'hui, mais peut-être pas assez pour la victoire. J'essayais d'économiser les pneus, mais la cadence devant était trop forte», a quant à lui commenté Camirand.

Et qu'en est-il pour la saison 2018?

«J'aimerais bien faire la saison complète. La compétition est très forte, mais on travaille vraiment fort de notre côté. À court terme, on va se préparer pour la course MoSport. Nous avons commencé les pourparlers pour 2018. On travaille là-dessus, mais on s'est que ça représente beaucoup d'argent également.»

Le jeune Lapcevich a pris la 7e position. Le meneur au classement, Alex Labbé, de Victoriaville, a terminé en 5e place.

«C'est une bonne victoire qui arrive au bon moment pour nous. C'est la première fois que Lowe's commandite dans la série canadienne alors cette victoire ne pouvait pas arriver à un meilleur moment. Andrew (Ranger) avait l'avantage à certains endroits, mais j'ai appris plus tard qu'il avait quelques problèmes de freins. On a su profiter d'une très bonne voiture aujourd'hui», a ajouté Tagliani, qui compte maintenant 5 victoires à Trois-Rivières (première en NASCAR)

 «La voiture était très rapide dès le départ. J'essayais de sauver l'auto ensuite, mais Alex (Tagliani) s'en venait derrière. J'ai augmenté la cadence, mais c'était dur pour les freins. J'espère une dernière chance à la dernière relance, mais il a décollé mieux que moi», a commenté Ranger, auteur d'une septième (2e place) en sol trifluvien.

Le premier virage fut serré, mais Marc-Antoine Camirand s'est faufilé devant Alex Tagliani. Cayden Lapcevich, troisième au classement général et champion 2016, s'est retrouvé 13e. Andrew Ranger, qui s'élançait de la première position, a très bien protégé sa place, pendant que Labbé roulait en 5e place. Au 8e tour, Tagliani reprenait sa deuxième position devant Camirand. Le premier drapeau jaune est survenu au 15e tour alors que la voiture de David Michaud a percuté le mur.

À la reprise, au 19e tour, il n'y a eu aucun changement au classement devant. Plus loin, Jean-François Dumoulin s'est retrouvé 7e derrière son frère Louis-Philippe Dumoulin (6e). Le jeune Lapcevich était quant à lui de retour au 9e échelon.

Au 25e tour, Kevin Lacroix, vainqueur des deux dernières éditions à Trois-Rivières, a effectué une mauvaise manœuvre au virage de la Porte Duplessis, le reléguant en 16e position.

Au 28e tour, Alex Tagliani a doublé Ranger à l'intérieur du virage Ryan pour s'emparer de la tête. Quelques instants plus tard, l'épreuve était de nouveau neutralisée gracieuseté d'une crevaison de Robin Buck. Lacroix en a profité pour fait un tour dans les puits avant de repartir ensuite.

À la reprise, au 33e tour, Anthony Simone a perdu le contrôle de sa voiture suite à un contact avec Jean-François Dumoulin, ramenant la neutralisation de la course. Kevin Lacroix était de retour en 12e position.

La relance s'est faite au 37e tour et Louis-Philippe Dumoulin a dépassé Labbé audacieusement pour s'emparer du 4e rang. Tagliani, Ranger et Camirand roulaient toujours 1er, 2e et 3e.

De retour en 8e place, Lacroix a éprouvé des problèmes de transmission au 42e tour, contraint à l'abandon. Alors que le 50e tour allait s'amorcer, un drapeau jaune a été émis alors que Martin Côté s'est retrouvé hors-piste.

Selon la réglementation, la course ne pouvait pas se terminer sous une neutralisation.

Tagliani n'a jamais été embêté par la suite, remportant la victoire en sol trifluvien.

Le classement était très serré avant le week-end. Alex Labbé dominait avec 346 points, devant Kevin Lacroix (336) et Cayden Lapcevich (315). D.J. Kennington (308), Louis-Philippe Dumoulin (308), Alex Tagliani (277) Jean-François Dumoulin (269) et Andrew Ranger (260) suivaient derrière.

Plus tôt dans la journée…

Subvention de 600 000$

François Philippe Champagne, député de Saint-Maurice/Champlain, en a fait l'annonce avant la course reine.

«On offre donc une subvention de 200 000$ pour les trois prochaines années, mais pour l'internationalisation du Grand Prix de Trois-Rivières. C'est important d'être là pour nous car on sent la ferveur que le Grand Prix a maintenant et on veut aider à l'amener à un autre niveau», commente M. Champagne.

«On est rendu à un virage vers l'international et c'est ce que monsieur Fugère veut prendre. Ça nous donne des moyens additionnels pour aller chercher cette clientèle. On veut faire une de Trois-Rivières une course phare des courses urbaines dans le monde», conclut-il.

Nissan Micra

Xavier Coupal a pris les commandes de la course dès les premiers instants, devant Olivier Bédard (détenteur de la pole position) et Valérie Limoges. Coupal l'a finalement emporté sous le drapeau jaune.

Un coup de théâtre est survenu dès le premier virage, alors que le meneur au classement, Kevin King, a été victime d'un accrochage. Il a été contraint à l'abandon dès le 7e tour.

Le gagnant de la première épreuve, Stephan Rzadzinski, a pris la 4e place.

Michel Barrette a terminé 18e, tandis son fils Martin prenait la 16e place. Nicolas Barrette a de son côté pris la 22e position.

Le comédien Jeff Boudreault a pris le 24e rang.

Prototype Challenge

La dernière journée de courses s'est amorcée avec les Prototype Challenge. Kenton Koch a remporté l'épreuve devant Gary Gibson et Colin Thompson. Victime d'un abandon au 36e tour, Kyle Masson, un des favoris pour l'emporter, a pris le 12e rang.

Porsche

S'en ai suivi la course de Porsche, de nouveau dominé par Scott Hargrove. Zacharie Robichon (2e) et Michael De Quesada (3e) ont de nouveau complété le podium.

Trois nouveaux immortels

Comme c'est le cas depuis plus de vingt ans, le Grand Prix de Trois-Rivières a intronisé trois nouveaux membres à son «Temple de la renommée». Cette fois, les noms des pilotes Ron Fellows et Tommy Kendall, ainsi que celui d'un ancien responsable de la sécurité, Richard William Jeffries, à titre posthume, ont été immortalisés.

Jeffries s'est longtemps déplacé pour suivre le sport automobile, que ce soit à travers le Canada jusqu'aux États-Unis.

«Richard William Jeffries a été un véritable précurseur dans le domaine de la sécurité dans le sport automobile. Et Dieu sait que la sécurité, c'est important!», commente Gerry Rochon, membre du conseil d'administration des Amis du Grand Prix.

«Il a apporté beaucoup au niveau de la sécurité, surtout dans les années 60, à tous ce qui touche les incendies. Il a même travaillé en Formule 1 avec l'équipe Tyrell pendant plusieurs années et il fut un des 14 membres fondateurs du Club Autosport Mauricien en 1957.»

À l'âge de 20 ans, il a suivi des cours de pilotage pour compétitionner en piste. C'est en 1964 qu'il a entrepris sa deuxième carrière comme intervenant en incendies sur les circuits de courses automobiles. Il a également aidé à instaurer des normes de sécurité sur tout ce qui concerne les interventions sur des scènes d'accident en piste, et non seulement en ce qui a trait aux incendies.

La famille de M. Jeffries, malheureusement décédé en 2013, s'est vue inviter en sol mauricien pour recevoir les honneurs.

Ron Fellows a également été intronisé par l'organisation trifluvienne.

«Fellows était un incroyable pilote de 1989 à 2004. Il a participé au Grand Prix à douze reprises et c'était un des pilotes les plus populaires», explique M. Rochon.

«J'adorais venir courser ici», témoigne le principal intéressé. «Avec le circuit de Long Beach, ce sont les deux plus beaux circuits routiers en Amérique du Nord. La façon dont les murs sont rapprochés et les zones de dépassements. (…) Les gens étaient tellement proches de moi, surtout parce que j'étais le seul pilote canadien. Mais ils aimaient ma façon de conduire et ma passion de pilotage. Ils savaient que je donnais tout ce que je pouvais à chaque course.»

Il a entrepris une carrière professionnelle en 1986 dans la série Players GM Challenge. Il a ensuite développé une admiration pour le pilote de Formule 1 Gilles Villeneuve. En 2008, il est allé gagner sur le circuit Gilles Villeneuve dans la série NASCAR Nationwide.

«C'était un gars polyvalent et un gentleman. Ce fut un ambassadeur, ici, à Trois-Rivières! Et même sur la scène mondiale car il a remporté des victoires aux Mans, Daytona et dans la série American Le Mans également.»

Le troisième membre intronisé de la cuvée 2017 est aussi un ancien pilote, soit Tommy Kendall. Il s'est avéré être l'un des plus grands pilotes dans l'histoire de la série Trans-Am.

«Kendall, tout comme Fellows, est un pilote de renommée mondiale! En 2015, il a été intronisé au Temple de la renommée du Sport motorisé d'Amérique. Il a effectué neuf présences au Grand Prix de Trois-Rivières entre le début des années 1990 et le début des années 2000. Il a même récolté trois victoires au passage», témoigne M. Rochon.

«C'était lui aussi un pilote très versatile et lui aussi, comme Fellows, est retiré comme tel de la course automobile. Les deux font encore quelques courses ici et là, mais sans plus», conclut-il.

Les Ron Fellows, Richard William Jeffries et Tommy Kendall sont devenus les 63e, 64e et 65e noms intronisés par le Grand Prix de Trois-Rivières à ce jour.

Photos TC Media – Marie-Eve Alarie