Poursuite de 15 km: Alex Harvey deuxième au photo-finish


Publié le 19 mars 2017

Le fondeur Alex Harvey, arrivé 2e dans sa dernière course à Québec

©(Photo TC Media - Prisca Benoit)

Johannes Hosflot Klaebo a gagné la poursuite de 15 km à Québec en Coupe du monde de ski de fond, devançant le Québécois Alex Harvey au photo-finish.

Harvey, de Saint-Ferréol-les-Neiges, donnait suite à une victoire au sprint vendredi et une quatrième place lors du départ de masse 15 km, samedi.

Norvégien, Klaebo a accédé au podium avec son compatriote Niklas Dyrhaug, troisième. L'Ontarien Devon Kershaw s'est classé 26e.

«Ce sont deux bons sprinteurs. Ils auraient pu jouer une carte encore plus stratégique. J'ai été content que Skar (4e au final) n'est pas été capable de suivre mon rythme. Une fois le podium assuré, c'est moins stressant», a confié Alex Harvey après la course.

«Klaebo, c'est le meilleur sprinteur cette année. Il a gagné le Globe de cristal vendredi. Se faire déborder par lui, c'est presque prévisible», a-t-il lancé, visiblement content de sa performance. «J'avais vraiment des bons skis, des bonnes jambes, tout était là. C'était vraiment une super journée!»

Il a apprécié être en mesure de donner ce spectacle devant une foule locale. «C'était trippant tout au long de la course! Le podium était presque garanti après le premier tour. Ce n'est pas tous les jours que ça arrive!»

L'arrivée s'est joué de très près entre les adversaires.

©(Photo TC Media - Prisca Benoit)

Un chien a pris d'assaut la piste en milieu de course, prenant les meneurs par surprise.
(Photo TC Media - Prisca Benoit)

Un chien s'est faufilé sur le circuit lors de la course. Par contre, Harvey a affirmé ne pas avoir été troublé par sa présence. «J'avais confiance que quelqu,un le récupérerait avant le sprint final. Ça ajoute à l'anecdote de la course!»

De ses propres dires, Harvey a connu sa meilleure saison en carrière. «Le but c'est d'essayer de répéter ça l'an prochain», a-t-il souhaité.

Du repos est ce qui se trouve à l'horizon pour l'athlète au cours des prochaines semaines. «Je vais aller visiter le site olympique en Corée, et après ce sera du repos en avril, et je vais recommencer l'entraînement en mai», a-t-il expliqué.

Un père fier

Pour le père du fondeur, Pierre Harvey, c'est une fin de semaine de rêve qui vient de se conclure sur les plaines d'Abraham aujourd'hui. «Avec toute l'organisation. la température, Alex qui vole comme un avion sur la piste, qui nous tient en haleine jusqu'à la fin, c'était un scénario idéal», s'est-il rejoui.

Pour le père, le fils excède ce à quoi il s'attend dans ses performances. «Il dépasse mes attentes régulièrement!»

Le fondeur Alex Harvey

©(Photo TC Media - Prisca Benoit)

Un week-end de rêve

Le fondeur chouchou de cette compétition, Alex Harvey, a commencé la fin de semaine de compétition en lion à Québec. Après sa médaille d'or au 50km au Championnat du monde de Lahti, en Finlande, chaque victoire supplémentaire était un bonus pour lui, a-t-il raconté aux médias. Son bonheur de courser chez lui s'ajoutait à la motivation du skieur.

Le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges a su tirer le meilleur de lui-même à la première épreuve de la Coupe du monde FIS de ski de fond vendredi. Il est monté sur la première marche du podium à la finale du sprint au style libre. «Je pense que j’aurais pu gagner contre n’importe qui aujourd’hui. C’est un autre podium, une autre médaille. Quand tu remportes un championnat du monde, il n’y a rien qui peut te décevoir», avait-il déclaré vendredi.

Samedi, Alex Harvey s'est approché tout prêt du podium pour le 15km classique en départ de masse. S'élançant le premier grâce à sa victoire de la veille, il a préféré céder cette position en début de course pour suivre la cadence du peloton plutôt que de dépenser toute son énergie en tête. C'est finalement avec la 4e place qu'il s'en est tiré. «Chaque fois que je suis dans le top 10 en Coupe du monde, c'est satisfaisant», a-t-il assuré, blaguant qu'on ne pouvait monter sur le podium tous les jours.

Du côté des dames

Chez les dames, Marit Bjoergen a devancé sa coéquipière norvégienne Heidi Weng dans le dernier sprint pour l'emporter par une seconde et deux dixièmes.

La troisième place est allée à Stina Nilsson de la Suède, à une minute de la gagnante.

Bjoergen et Weng entamaient le tracé avec 29 secondes d'avance, et elles on gardé un bon coussin tout au long des 10 km de la course.

Au terme de l'épreuve, Weng a pu mettre la main sur le globe de cristal du classement général de la Coupe du monde.

Krista Parmakoski de la Finlande a terminé deuxième au classement général, devant la Norvégienne Ingvild Flugstad Oestberg.

Emily Nishikawa a été la meilleure des 14 Canadiennes, finissant 38e.

Les autres skieuses du pays: Cendrine Browne (40e), Dahria Beatty (50e), Annika Richardson (55e), Frédérique Vézina (57e), Katherine Stewart-Jones (58e) et Andréa Dupont (59e), dans le top 60.

Annika Hicks, Sophie Carrier-Laforte, Sadie White, Lisle Compton, Katherine Weaver, Laura Leclair et Mia Serratore ont occupé les rangs 62 à 68, tandis qu'Alannah MacLean n'a pas complété le tracé.

Avec les informations de Prisca Benoit et de la Presse canadienne