Guider les jeunes vers le dépassement de soi

Vicky Tremblay: entraîneure et mordue de cheerleading


Publié le 17 avril 2011

De nombreux établissements scolaires de la région de Québec comptent une ou des équipes de cheerleading. Quatre d’entre elles sont entraînées par Vicky Tremblay qui s’occupe également de deux groupes civils. La jeune femme mène de front les six troupes de meneuses de claque, en plus de son doctorat en paléolimnologie à l’Université Laval.

Malgré un horaire chargé et de nombreux déplacements entre l’université, le Collège François-de-Laval (anciennement le Petit Séminaire de Québec) et l’École des Ursulines de Québec, Vicky Tremblay demeure une passionnée. Le cheerleading est entré dans sa vie un peu par hasard alors qu’elle cherchait une nouvelle occupation. Elle a appris «sur le tas» comme elle dit à coup de formations et de visionnement de vidéos. «J’ai fait de la danse classique, du hip-hop et du jazz pendant 17 ans et j’ai donné des cours. Maintenant, je préfère enseigner. J’ai encore beaucoup à apprendre de ce sport. À chaque année, je découvre du nouveau», explique l’entraîneure.

Lors du championnat régional étudiant en mars dernier, quatre de ses équipes ont remporté une médaille d’or, soit dans la catégorie moustique division 1 et 2 pour l’École des Ursulines de Québec et dans la catégorie benjamin et juvénile pour le Collège François-de-Laval. Un succès qui est loin de lui monter à la tête. Sa philosophie: se surpasser soi-même. «Ce que l’on fait sur le tapis, ça nous appartient, même si l’on ne gagne pas de médailles. Je n’entraîne pas mes équipes pour qu’elles gagnent, mais pour qu’elles soient meilleures qu’elles même.»

Autant au sein des équipes civiles Les Courgars youth et senior qu’en compagnie des filles du Petit Séminaire de Québec et de l’École des Ursulines de Québec, Mme Tremblay tente de transmettre sa passion et donner la chance aux différents groupes de progresser. «Il y a une énergie qui se transmet entre le coach et l’athlète, une dynamique se crée entre les deux», confie l’entraîneure. «Elle aime ça et va tout donner pour nous», confirme la jeune Juliette Fortin de l’équipe benjamine du Collège François-de-Laval. Aussi questionnée à ce sujet, la jeune Catherine Dallaire ajoute que leur entraîneure ne les compare pas à ses autres groupes de cheerleading. «On est unique», conclut-elle.

Prête à tout pour ses équipes, elle passe une vingtaine d’heures dans les gymnases. Depuis deux ans, Vanessa Tremblay lui donne un coup de main, son ange gardien comme elle la qualifie. Autant lors des compétitions qu’aux séances d’entraînement, Vanessa apporte son aide et aussi son point de vue lors des routines.

Lors du Challenge provincial de cheerleading Moskito Sport tenu le 3 avril dernier, les Cougars senior, la troupe juvénile du Collège François-de-Laval ainsi que l’équipe novice et moustique de l’École des Ursulines ont remporté une première place dans leur catégorie respective. Quant au groupe benjamin du Collège François-de-Laval, il est retourné à la maison avec un trophée pour souligner leur troisième place au classement.

Deux autres événements importants auront lieu prochainement: le Championnat Provincial du Sport Étudiant le 30 avril et le Championnat National Cheer Alliance.