Sections

Tribune Libre : « Welcome to Canada »

Publié le 31 août 2017

Tribune libre (Photo TC Media - Archives)

OPINION. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la dernière déclaration du chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, eu égard à l’utilisation des « invités de Justin Trudeau » pour désigner les demandeurs d’asile, monopolise les réactions de l’ensemble des partis politiques de la scène provinciale, en particulier Québec solidaire (QS) et la Coalition avenir Québec (CAQ).

Or, si on regarde froidement l’argumentaire du chef péquiste, force est de constater que les mots qu’il utilise n’ont rien de mesquin et qu’ils dépeignent la situation telle qu’elle est, à savoir qu’ils vont dans la continuité du « Welcome to Canada » de Justin Trudeau. En réalité, le « problème » de Jean-François Lisée réside dans le fait qu’il n’est pas le champion de la « langue de bois » et qu’il dit souvent tout haut ce que plusieurs pensent tout bas.

Quant à la facture à payer entourant les frais reliés aux demandeurs d’asile, il va de soi qu’elle doit être assumée par l’hôte, à savoir le gouvernement canadien. À ce sujet, on ne peut qu’acquiescer à la demande de Jean-François Lisée… C’est une simple question de « gros bon sens ».

Enfin, il m’apparaît évident que la CAQ et QS usent de démagogie dans cette affaire qui, en réalité, a toutes les allures d’une tempête dans un verre d’eau!

Henri Marineau, Québec