Sections

Tribune Libre : « Le Québec, “une passoire”? »

Publié le 10 août 2017

Tribune libre (Photo TC Media - Archives)

OPINION. Loin d’être un partisan du chef de la CAQ, François Legault, je dois admettre qu’il y a du vrai lorsqu’il déclare que « la frontière du Québec est devenue une véritable passoire », eu égard à l’afflux de migrants haïtiens qui se ruent vers la frontière québécoise sans passer par les douanes.

J’en veux pour preuve le fait que les demandeurs d’asile qui entrent au Québec sont d’abord accueillis par des policiers ou des douaniers qui les informent de leur entrée illégale au pays. Ils sont alors placés en état d'arrestation et conduits au poste frontalier, où une ordonnance de renvoi leur est délivrée, laquelle est cependant suspendue dès que les migrants expriment leur volonté de faire une demande d’asile. Ils peuvent dès alors circuler librement au Québec, en attendant le traitement de leur demande d'asile. Et voilà, le tour est joué…

Rien de surprenant si les autorités frontalières sont littéralement débordées et si le traitement des dossiers prend un temps fou à franchir toutes les étapes avant que les migrants obtiennent un statut légal de demandeurs d’asile au Québec… À mon sens, tant et aussi longtemps que ces migrants « illégaux » ne suivront pas les règles établies pour obtenir leur demande de réfugiés, le Québec ternit sa réputation de terre d’accueil aux yeux de tous les autres migrants qui, eux, ont emprunté les voies à suivre pour faire leur demande d’asile.

Henri Marineau, Québec