Tribune libre: La cha cha cha de Lévis

Publié le 19 avril 2017

OPINION. La nouvelle voulant que Lévis se retire du projet SRB ne surprend pas, le maire Lehouillier n'a jamais endossé un rôle de vendeur à toute épreuve. Les bénéfices anticipés pour la population ne justifieraient pas les montages financiers gouvernementaux. Lévis préfère miser sur un troisième lien à l'ouest et l'amélioration de son réseau actuel d'autobus. Vive la liberté des choix!

Mais pourquoi donc Lévis s'est-elle engagée dans la promotion du SRB pour chanter fort ses mérites depuis le début? Par la suite, Lévis menace de se retirer si le projet n'est pas entièrement financé par les gouvernements. Plus tard, le maire Lehouillier fait part de ses nouveaux besoins, discute avec le maire Labeaume pour une présentation plus modeste sur le Rive-Sud. Maintenant, on quitte le projet SRB pour d'autres rêves, notamment un troisième lien que personne ne verra de son vivant.

J'espère que Lévis ne perdra pas les subventions qui lui étaient dédiées pour le SRB au détriment des nombreux projets qui fourmillent à Montréal. La métropole sera ravie d'utiliser ces montants d'argent sans cha cha cha.

Michel Beaumont, Québec