Les tribulations de Legault


Publié le 5 mars 2017

Tribune libre (Photo TC Media - Archives)

Fidèle à ses approches partisanes, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ). François Legault, s’est encore une fois mis les pieds dans les plats concernant le programme de regroupement familial en matière de sélection des immigrants qui serait, selon lui, «un bar ouvert sans condition».

Or, il s’avère que, dans les faits, les critères de sélection du programme de réunification familiale ne permettent pas de parrainer un oncle, une tante ou un cousin pour qu’il vienne s’établir au pays, tel qu’allégué par le chef de la CAQ.

En réalité, il est uniquement possible de parrainer quelqu’un en filiation directe, c’est-à-dire un partenaire de vie, ses parents ou ses enfants après vérifications auprès du ministère de l’Immigration, des réfugiés et de la Citoyenneté du Canada, ainsi qu’auprès du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec.

M. Legault a tendance à ratisser large dans ses velléités de s’accaparer une partie importante de la scène politique. Grand bien lui fasse! Toutefois, il devrait vérifier ses sources d’information à deux fois, à défaut de quoi ses tribulations continueront de jouer contre lui, un effet boomerang plutôt gênant pour un chef de parti qui vise la prise du pouvoir!

Henri Marineau, Québec