La grosse tempête et l’inadaptation

Publié le 18 mars 2017

Tribune libre (Photo TC Media - Archives)

L’opposition à l’Assemblée nationale ainsi que les médias et autres connaisseurs, à l’exception de certains sages, se sont tournés vers le gouvernement pour dire : Comment est-ce possible que l’État n’ait pas été en mesure de se porter rapidement à l’aide des automobilistes victimes de la tempête ? La réponse est pourtant évidente, le gouvernement est inadapté.

D’ailleurs, il l’est comme nous tous, étant constitué de citoyens comme nous. Des citoyens qui sont inadaptés à l’égard de la conduite automobile ou de la motoneige, de l’alcool, des drogues, des pannes d’électricité, du bon jugement, et, en résumé, de la nature des choses. L’inadaptation pouvant être plus ou moins profonde, on conçoit que celle de l’État s’est montrée tout à fait imbattable à l’occasion de cette dernière tempête. Il y aurait une leçon à tirer de cet évènement, mais comme il en est de l’inadaptation, nous ne sommes pas adaptés à la réflexion requise pour le faire.

Jean-Marie Desgagné
Québec, Qc