Tribune libre: Le mouton noir

Publié le 6 février 2017

OPINION. Bien que le député de Laurier-Dorion Gerry Sklavounos ait été blanchi des allégations d’agression sexuelle qui pesaient contre lui par le Directeur des poursuites criminelles et pénales, sa réintégration au sein du caucus libéral demeure pour le moins incertaine si l’on se fie au silence des élus libéraux questionnés au sujet de l’avenir de l’ancien leader adjoint du gouvernement.

Selon moi, il m’apparaît évident que le sort de M. Sklavounos est maintenant entre les mains de Philippe Couillard qui a déclaré que le sort du député dépend, en grande partie, d’une déclaration formelle dans laquelle il s’engagerait à montrer patte blanche envers la gent féminine de l’Assemblée nationale.

Dans toute cette saga entourant cette affaire plutôt gênante pour les libéraux, il me semble que l’avenir du mouton noir ait plutôt l’apparence d’une patate chaude que les membres du caucus libéral, en particulier le premier ministre, tentent de tenir le plus loin possible de leur entourage…En bout de ligne, je ne serais pas surpris que Gerry Sklavounos soit appelé à siéger comme député indépendant dans un avenir rapproché.

Henri Marineau, Québec