Tribune libre: Des changements importants vont modifier la pratique du journalisme

Publié le 28 février 2017

«Il y a certains développements dans le domaine de l’intelligence artificielle dont on peut d’ores et déjà dire qu’ils auront des impacts majeurs sur le journalisme». C’est ce qu’affirme, Jean-Hugues Roy, professeur à l’École des médias de l’Université du Québec à Montréal dans un livre intitulé «Les journalistes, pour la survie du journalisme», publié aux Éditions Québec Amérique. Le volume un ouvrage collectif de 293 pages, a été réalisé avec la participation de vingt-et-un journalistes de métier et professeurs de journalisme.

Des robots rédacteurs

Les progrès sont tels que dans cinq ou dix ans la majorité des articles journalistiques seront écrits par des robots prédit Noam Lemelshtrich Latar, professeur de communication à l’Université Herzliya en Israël, connu pour avoir conceptualisé les iPad dès 1973.

Mais certains diront, pourquoi doit-on s’intéresser aux robots ? Parce qu’ils régissent des pans entiers de nos vies. En fait, les robots ne sont que l’incarnation concrète de quelque chose d’un peu plus abstrait : les algorithmes aussi appelés programmes, qui sont des suites d’instructions ou de règles destinées à résoudre un problème en un nombre fini d’étapes . En plus de rédiger des articles à partir de données brutes, les algorithmes servent aussi à d’autres fins, notamment à détecter les cancers de la peau.

 

Déjà une réalité

En ce qui a trait à la rédaction d’articles par des robots, au Los Angeles Times, c’est déjà une réalité. Dès sa première année d’existence, en 2014, Quakebot a publié plusieurs dizaines d’articles sur le site Web du quotidien californien. Quakebot est un programme informatique rédigé par un journaliste du Times. Dès qu’un séisme d’une magnitude suffisamment importante secoue le sud de la Californie, il produit un court texte, une carte de l’épicentre ainsi qu’une légende et publie le tout dans la section locale du site latimes.com

Une autre société, Automated Insights, propose depuis 2007 des récits de matchs de basket-ball universitaire aux États-Unis. Elle produit également des articles automatisés pour Yahoo Sports, l’agence Associated Press et le site Web de la National Football League. Depuis 2014, elle est sortie du strict univers sportif pour envahir le marché de la rédaction financière. Elle a également lancé un service qui transmet aux proches d’une personne hospitalisée un bulletin de santé instantané.

Des changements spectaculaires sont donc à venir dans tous les secteurs du journalisme au cours des prochaines années. C’est une évolution inévitable.

André Delage, Québec.