Tribune libre: Place à la sérénité

Publié le 2 février 2017

OPINION. S’il y a une leçon que la classe politique du Québec semble avoir retenue de l’attentat de Québec, c’est bien le climat de « sérénité » qui doit régner eu égard aux débats sur les accommodements et la neutralité religieuse de l’État. Un souhait partagé d’emblée par la communauté musulmane qui craint que le débat, qui doit reprendre bientôt à l’Assemblée nationale, ne dégénère en confrontation anti-islam.

À mes yeux, pour arriver à créer un tel climat de sérénité sur un sujet aussi délicat, voire explosif, il faudra que les députés, de tous partis confondus, évitent de tomber dans le piège malsain des « amalgames », tels le fait que tous les musulmans sont des radicaux ou, pire encore, des terroristes.

L’appui massif de la population du Québec et d’ailleurs au drame vécu par les musulmans ne doit surtout pas rester lettre morte. Il est temps de profiter des leçons de l’histoire et de porter bien haut la devise du Québec tout en gardant les esprits ouverts si nous souhaitons remettre le débat sur les rails de la nécessaire sérénité.

Henri Marineau, Québec