Tribune libre: L'avenue Cartier

Publié le 13 février 2017

On aura beau dire et commenter sur le sujet, le problème de l'avenue Cartier ne se résout pas en un tour de main. Cette avenue, incompatible avec le thème touristique, n'attire que la population locale, très âgée le jour, mais peu ou pas de touristes. L'antithèse serait la rue du Petit-Champlain qui, contrairement à l'avenue Cartier, attire énormément les touristes mais peu de clients locaux.

Victime de son emplacement géographique, l'avenue Cartier est située dans un quartier central où les gens mieux nantis, plus âgés aussi, ont vendu leur maison en banlieue et leur automobile pour se rapprocher des services de proximité atteignables à pied.

 

L'avenue Cartier, en elle-même, ne présente rien d'attrayant ou de séduisant pour les touristes car il n'y a pas d'histoire, ni de vieilles pierres à visiter. Ce n'est qu'une avenue semblable ou plus petite que les touristes retrouvent par dizaines dans leurs villes respectives. Bref, rien pour exciter des visiteurs de New-York, Los Angeles ou Paris. Mon faciès afficherait un air dubitatif dans le cas contraire!

 

Michel Beaumont, Québec