Tribune Libre: « Décollage raté »

Publié le 28 janvier 2017

OPINION. La petite histoire récente de PLQ, marquée par les écueils rencontrés par le gouvernement Couillard lors des séjours des Bolduc, Daoust, Hamad et Sklavounos dans l’entourage du premier ministre, avait déjà laissé son lot de problèmes à M. Couillard qui peine à se sortir du mauvais sort qui s’acharne sur un PLQ moribond.

Or, si le premier ministre comptait sur le début de 2017 pour prendre son envol vers des cieux plus cléments que ceux qu’il a dû affronter en 2016, force est de constater que les allégations pour des gestes à caractère sexuel à l’endroit d’une ex-employée qui pèsent contre le ministre Pierre Paradis viennent sonner le glas d’un décollage raté.

C’est sans compter que, dès l’automne 2016, le bureau du premier ministre a reçu une dénonciation de l’employée de cabinet qui a porté plainte récemment contre Pierre Paradis, ce qui implique que la plaignante s’était adressée à l’entourage du premier ministre bien avant de faire sa dénonciation aux policiers en janvier.

Depuis le début de son mandat, ce gouvernement fait ses choux gras de la stratégie du wait and see, une stratégie qui, avouons-le, finit toujours par un effet boomerang qui mine sournoisement la crédibilité du premier ministre Couillard!

Henri Marineau, Québec