Tribune libre: Paradis désarçonné?

Publié le 27 janvier 2017

OPINION. Au même moment où une adjointe du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation Pierre Paradis annonçait que le député de Brome-Missisquoi avait subi une commotion cérébrale lors d'un accident d'équitation, nous apprenions qu’une enquête policière avait été ouverte à son sujet relativement à un signalement auprès des forces de l'ordre pour des gestes à caractère sexuel à l’endroit d’une ex-employée.

Selon la version « officieuse », l’écuyer-ministre, fervent amateur d’équitation, aurait été victime d’une malencontreuse chute à cheval à la suite de laquelle il aurait subi une "légère" commotion cérébrale, précisait la porte-parole du ministre dans son communiqué.

Une version des faits qui laissent planer tout au moins de sérieux doutes sur la « coïncidence » entre la chute à cheval de M. Paradis et l’ouverture d’une enquête à son sujet… En attendant la suite des « malheurs » d’un ministre « désarçonné », je demeure perplexe sur l’origine de sa « chute »!

Par Henri Marineau, Québec