Tribune libre: Les caprices de Dame Nature

Publié le 25 janvier 2017

OPINION. Compte tenu que les erreurs des météorologues sont devenues presque monnaie courante, il m’apparaît fort étonnant, voire ironique, que nos « oracles des temps modernes » se targuent en excuses pour se sortir de leurs prévisions d’ « alertes météorologiques » qui ont poussé les responsables de plusieurs écoles et commissions scolaires à fermer leurs portes pour la journée.

Or, vous connaissez la suite, le cocktail météo a été «mal anticipé». «On ne pensait pas que la zone de pluie verglaçante allait migrer aussi vite que cela vers le nord. On s’est fait un peu prendre les culottes à terre», a avoué bien humblement le météorologue Robert Michaud.

Pourtant, combien de fois ai-je été piégé [et je ne suis surement pas le seul] par des prévisions météorologiques, douze heures à l’avance, qui se sont avérées complètement erronées? À tel point qu’il est à se demander si la kyrielle d’instruments dont disposent les météorologues, qui n’ont pu voir venir un scénario aussi « imprévu », ne sont pas en train d’être dépassés par les caprices de Dame Nature aux prises avec les changements climatiques!

Par Henri Marineau, Québec