Tribune libre: Frais accessoires

Publié le 20 janvier 2017

OPINION. Une dépêche publiée dans certains médias nous apprend que la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) ne veut plus négocier avec le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, dans la saga qui les oppose concernant la disparition des frais accessoires défrayés actuellement par les patients lors de leur visite chez un spécialiste, et demande au premier ministre de confier le dossier au nouveau président du Conseil du trésor, Pierre Moreau.

En ce qui me concerne, je demeure perplexe sur les motifs des médecins spécialistes qui allèguent qu’ils ne veulent pas assumer ses frais, entrainant ainsi des craintes quant à l’accessibilité de ces services. En termes clairs, j’ai peine à éprouver quelque sympathie pour ces salariés de l’État qui touchent des honoraires faramineux qui leur permettent aisément de couvrir ces frais accessoires.

En conséquence, quoique je ne sois pas un admirateur du ministre Barrette, je me rallie derrière sa proposition de règlement sur les frais accessoires qui doit entrer en vigueur le 26 janvier. Pour une des rares occasions où le patient consommateur retirera des bienfaits du système de santé québécois, je ne peux que donner mon accord à cette mesure qui m’apparaît fort juste et raisonnable!

Henri Marineau, Québec