Sections

Irrité par l'exigence d'une formation, Uber menace de quitter le Québec


Publié le 26 septembre 2017

Uber devrait quitter le Québec le 14 octobre

©PC

L'entreprise de transport Uber a annoncé mardi son intention de cesser de faire des affaires au Québec en raison de l'exigence d'une formation de 35 heures pour les partenaires-chauffeurs imposée par le gouvernement du Québec.

L'entreprise américaine qui met en contact des conducteurs d'automobiles et des personnes cherchant à être transportées entend quitter le Québec le 14 octobre prochain, s'il n'y a pas de changement dans les exigences fixées par Québec. 

Il y a moins d'une semaine, le gouvernement du Québec a confirmé le renouvellement pour un an du projet pilote mis en place en octobre 2016 pour encadrer les activités de la compagnie.

Uber n'accepte pas l'exigence d'une formation de 35 heures pour les partenaires-chauffeurs, qui est déjà exigée des chauffeurs de taxi de Montréal. L'entreprise a réclamé une rencontre avec le gouvernement afin de trouver une solution acceptable pour elle.

La prolongation du projet pilote comprendrait aussi l'imposition d'une inspection tous les 12 mois des véhicules qui transportent des clients.