Sections

Recours prématuré contre la fermeture du Marché du Vieux-Port


Publié le 22 septembre 2017

L'avocat François Marchand contestait devant les tribunaux la fermeture du Marché du Vieux-Port.

©(Photo TC Media - Archives)

TRIBUNAL. La Cour supérieure estime que le recours judiciaire pour empêcher la fermeture du Marché du Vieux-Port à Québec est prématuré. L'éventualité n'étant pas prévue dans l'immédiat, l'avocat et candidat indépendant aux élections municipales, François Marchand, se voit contraint de se désister.

Plus tôt cette semaine, la Ville de Québec avait déposé une requête contestant l’intérêt juridique de Me Marchand dans ce dossier. Le juge Guy De Blois arrive à la conclusion que l'administration municipale ne contrevient à aucun aspect légal pour l'instant dans cette affaire. Sans résolution à cet effet, il ne voit aucune évidence de fermeture définitive du Marché du Vieux-Port.

Le requérant a donc accepté de se désister de son recours juridique. Il se réserve néanmoins le droit de revenir à la charge au moment opportun.

Rappelons que François Marchand a intenté un recours, en juin dernier, visant à forcer la Ville à maintenir un marché public sur le site du bassin Louise. Sa démarche se base sur le fait que l'administration portuaire de Québec (APQ) avait cédé cette parcelle de terrain, dans le but unique d'y installer un marché.

Il est connu que l'administration du maire Régis Labeaume a annoncé un projet d'aménagement d'un grand marché public à ExpoCité. L'ouverture est prévue pour l'été 2018 et doit coïncider avec l'intégration d'un petit marché satellite à la Place de Paris. Quant au terrain de l'actuel marché, l'APQ projette de le récupérer pour lui donner une nouvelle vocation.

TC Media