Sections

Lachance reconnaît sa participation à un «maigre» vol qualifié


Publié le 15 juin 2017

(Photo TC Media - Archives)

TRIBUNAL. Les braqueurs peuvent espérer avoir plus de succès en s'attaquant à une institution financière en milieu rural, mais ils doivent également s'attendre à tomber sur des coffres moins garnis. C'est ce qu'a pu expérimenter Stéphane Lachance, lorsqu'il est ressorti de la Caisse Desjardins de Saint-Apollinaire avec un maigre butin de… 26$, avant de se faire épingler avec son complice dans un McDo du coin.

L'homme de 46 ans avait planifié le cambriolage avec son ami Yves «Colosse» Plamondon, le matin du 28 octobre 2015. Ce que le tandem ignorait c'est qu'il faisait l'objet d'une filature policière pour confirmer des soupçons dans une autre affaire de trafic de stupéfiants. Les agents les ont suivis jusqu'au lieu du crime et aussitôt contacté l'escouade tactique, qui a été déployée de Québec.

Disposé à plaider coupable, Lachance a reconnu les faits devant le juge Carl Thibault. Il faisait face à des accusations de vol qualifié, d'utilisation d'arme prohibée et de déguisement dans le but de commettre un crime. Il s'expose à une longue peine de pénitencier, puisque ce type de délit compte parmi les plus sévèrement punis, après ceux pour homicide et pour trafic de drogue.

Les parties représentées à la Couronne par Me Jean-Simon Larouche et en Défense par Me Sébastien St-Laurent en sont venues à une entente pour une suggestion commune. Toutefois, celle-ci sera présentée au juge Thibault le jeudi 22 juin prochain à l'étape de la décision sur la peine.

Précisons que Lachance cumule des antécédents judiciaires en semblable matière et a déjà purgé une peine de 7 ans de pénitencier. Pour ce qui est de «Colosse» Plamondon, les procédures pour vol qualifié et incendie criminel se poursuivront en août au palais de justice de Québec.

TC Media