Sections

Rolland Lafleur plaide coupable du meurtre de Cathy Morin


Publié le 19 mai 2017

Rolland Lafleur a pris le chemin du pénitencier où il passera au moins les 22 prochaines années.

©(Photo TC Media - Archives)

TRIBUNAL. La cause de Rolland Lafleur a pris une tournure inattendue au beau milieu de son procès devant jury pour le meurtre de son ex-conjointe Cathy Morin. L'homme de 43 ans a coupé court aux procédures, jeudi au palais de justice de Québec, en décidant de reconnaître sa culpabilité.

Arrêté dans les instants qui avaient suivi le violent homicide survenu le 13 août 2014 dans le quartier Duberger à Québec, Lafleur a subitement opté pour mettre un terme au procès débuté le lundi 15 mai. C'est l'imminence du témoignage de ses deux enfants, arrivés au retour de l'école sur les lieux du drame survenu dans un contexte de séparation, qui ont motivé l'accusé à avouer sa responsabilité et ainsi éviter ce dur moment.

Interrompant le procès, Lafleur a demandé à ses avocats de négocier avec la Couronne un plaidoyer de culpabilité à une accusation réduite de meurtre non prémédité. Après avoir remercié les cinq femmes et sept hommes composant le jury, le juge Denis Jacques a entériné la suggestion commune des parties.

Auteur d'un homicide, Lafleur a aussitôt été condamné à la détention à perpétuité. L'accusation réduite pour un crime perpétré néanmoins dans des circonstances graves fait en sorte que le délai d'éligibilité n'est réduit que de 25 à 22 ans avant de pouvoir demander une libération conditionnelle. Ainsi, l'accusé ne pourra espérer quitter le pénitencier avant le 13 août 2036.

La famille de la victime a approuvé et accueilli la décision du Tribunal avec soulagement. Au moment de quitter le box des accusés en direction des cellules, Lafleur a demandé en sanglots à ses enfants de lui pardonner pour toute la peine qu'il leur a infligée.

TC Media