Sections

Deux suspects arrêtés en lien avec la manifestation du 20 août


Publié le 12 septembre 2017

Des échauffourées des contre-manifestants avec des civils avaient été maîtrisées à coups de gaz lacrymogène.

©(Photo TC Media - François Cattapan)

ACCUSATIONS. Le Service de police de la Ville de Québec a arrêté ce matin deux hommes âgés de 19 et 20 ans en lien avec la manifestation qui a dégénéré le 20 août dernier.

Une perquisition a eu lieu à leur domicile pour recueillir certains éléments de preuves.

Les deux hommes ont été libérés sous de promesse de comparaître. L’homme âgé de 19 ans devrait être accusé de voies de fait causant des lésions et agression armée. Le deuxième suspect âgé de 20 ans devrait quant à lui comparaître sous un chef de voie de fait causant des lésions. Le dossier procédera ultérieurement devant la cour municipale de Québec.

Le SPVQ continue son enquête dans ce dossier et rappelle que des actes criminels ont été commis lors de la manifestation. Des membres du groupe nationaliste La Meute avaient organisé cette journée-là une manifestation dans les rues de Québec. Des opposants à ce groupe avaient décidé de manifester leur opposition, ce qui s’est fait d’une manière pacifique.

Un troisième groupe, composé d’antifascistes, a envahi la Haute-Ville et a confronté les policiers, tirant plusieurs projectiles. Cette manifestation a été déclarée illégale.

Jaggi Singh, qui a participé à la manifestation, a été arrêté fin août pour avoir omis de s’identifier correctement lors de son contrôle par le SPVQ. Il a comparu en cour municipale sous des accusations d’entrave et de supposition de personne.