Le Morrin Centre vandalisé

Le graffiti a été enlevé mardi matin.

MÉFAIT. Le Morrin Centre a été vandalisé dans la nuit de vendredi à samedi. Le ou les malfaiteurs ont inscrit «Speak White» en lettres noires à l’entrée de la bâtisse.

Publicité

C’est la première fois que l’institution du 44 Chaussée des Écossais promouvant l’histoire et la culture anglophone dans la capitale subit ce type de graffiti. «Nous avons déjà eu des tags ou des dessins, mais jamais deux mots comme ça», raconte la directrice par intérim, Élizabeth Perreault.

Somme toute, l’incident a créé peu de vagues dans la communauté fréquentant le centre. Le graffiti a été effacé ce matin. «Nous n’avons pas reçu de commentaires à l’administration», assure Mme Perreault.

Le Service de police de la Ville de Québec a reçu une plainte pour méfait. 

Speak white

Dans les années 1950-1960, l’expression «Speak white» était utilisée à l’époque par les canadiens anglais pour dénigrer les canadiens français lorsque ces derniers parlaient en français dans l’espace public.

L’expression a également inspiré un poème à l’artiste engagée Michèle Lalonde.

Publicité

À lire aussi