Éloïse Dupuis : «son plus grand rêve était de fonder une grande famille»


Publié le 16 octobre 2016
Éloïse Dupuis
Photo tirée de Facebook

RELIGION. La jeune mère de famille décédée à l’Hôtel-Dieu de Lévis mercredi avait comme «plus grand rêve de fonder une grande famille», selon une amie proche, Cassandra Zélézen, qui s’explique encore mal qu’Éloïse Dupuis, 27 ans, ait refusé les transfusions sanguines en toute connaissance de cause.

Selon Mme Zélézen, si son entourage qui ne faisait pas partie des témoins de Jéhovah avait pu lui parler et l’entourer à l’hôpital, son choix aurait été différent. «Totalement, parce qu'Éloïse contrevenait à plusieurs ordres de sa religion comme écouter des films du genre Twilight. Elle se tenait avec moi et ma famille très régulièrement, au moins une fois par semaine et nous allions faire les boutiques, allions au restaurant et tout malgré que nous n'étions pas témoins et ainsi de suite! Éloïse était une combattante», a-t-elle confié.

Elle juge également que la religion des témoins de Jéhovah «lui a été imposée par ses parents depuis son plus jeune âge». Il ne fait aucun doute pour cette proche que le choix aurait pu être autre. «De mon côté, je pense qu'elle voulait vivre, qu'elle voulait être avec son enfant et que nous aurions pu changer son sort.»

Elle ne croit pas les autres témoignages sortis depuis hier comme quoi Éloïse avait fait le choix de ne pas subir de transfusions sanguines. «Ceux qui disent ceci sont des témoins de Jéhovah. C'est sûr qu'ils disent ça, pour eux c'est normal qu'elle soit morte… En ayant une transfusion, elle serait auprès de son petit bébé en ce moment!», a-t-elle martelé.

Cassandra se souviendra de son amie comme étant une fille extraordinaire. «Elle était toujours prête à aider tout le monde autour d'elle, elle vivait la vie à pleines dents! Elle avait toujours un joli sourire afficher aux lèvres et son plus grand rêve était de fonder une grande famille», a-t-elle conclu.

En entrevue avec le Journal de Québec, Marilou Riendeau, décrite comme «sa meilleure amie» a affirmé avoir été au chevet d’Éloïse jusqu’à la fin, à l’Hôtel-Dieu de Lévis. Selon elle, Éloïse Dupuis a «elle-même refusé les transfusions sanguines», et ce, à plusieurs reprises.

«Les lois doivent changer»

Manon Boyer, une tante d’Éloïse, déplore que la jeune mère n’ait pu discuter de ses choix avec d’autres personnes que des membres des témoins de Jéhovah. «Il n’y avait que des témoins de Jéhovah à son chevet. Trois personnes ont tenté de la visité à quelques minutes de son décès. La famille a empêché de la voir», a-t-elle avancé.

Mme Boyer a aussi su qu’alors qu’Éloïse ne pouvait plus parler après son hystérectomie, elle a écrit un mot à son conjoint. «Elle lui a écrit qu’elle voulait adopter des enfants», a-t-elle livré, signe pour elle qu’Éloïse ne souhaitait pas mourir. «Je lui ai parlé la veille de son accouchement, elle avait hâte de prendre son bébé et de le cajoler. C’était le rêve de sa vie d’avoir une famille.»

La tante, qui vit à Rawdon, pense qu’Éloïse aurait pu se sentir abandonnée si elle avait accepté les transfusions. «Nous, on aurait pu l’aider. Dans quel état était-elle quand elle a refusé, si elle a vraiment refusé? Elle était comme une poupée de guenille…», a-t-elle questionné, avançant que son état mental et physique ne pouvait être à 100% après l’opération.

Pour l’instant, Manon Boyer portera formellement plainte au Service de police de la Ville de Lévis mercredi. «Les médecins doivent donner l’aide à mourir, mais ils ne peuvent pas aider des gens comme ça, au nom de Jéhovah. C’est un non-sens. Les lois doivent changer. C’est un crime d’honneur : si elle acceptait, elle était rejetée, et ses parents aussi. Ses parents voulaient se sauver le cul», a-t-elle lâché.

Le coroner enquête

Rappelons que le bureau du coroner enquête sur cette histoire. Ses conclusions ne seront connues que dans quelques mois.

Selon les informations qui sont disponibles à l’heure actuelle, Éloïse Dupuis, serait morte à l’Hôtel-Dieu de Lévis, mercredi, après qu’elle ait refusé des transfusions sanguines. Mme Dupuis venait de donner naissance à un garçon, Liam, six jours auparavant, qui a survécu.

Éloïse Dupuis désirait accoucher en maison de naissance. Par contre, à la suite de complications lors de l'accouchement, elle a été transférée à l’Hôtel-Dieu de Lévis. Elle a dû se faire enlever l’utérus. Puis, une infection s’est mise de la partie. Trop faible, Éloïse y a laissé sa vie.

Pas de transfusions chez les témoins de Jéhovah

Les raisons de refuser une transfusion sont religieuses et non médicales pour les témoins de Jéhovah. Sur le site www.jw.org, on peut lire : «Tant l’Ancien que le Nouveau Testament commandent de s’abstenir de sang (Genèse 9:4 ; Lévitique 17:10 ; Deutéronome 12:23 ; Actes 15:28, 29). De plus, aux yeux de Dieu, le sang représente la vie (Lévitique 17:14). Donc, par obéissance à Dieu et par respect pour lui, qui est à l’origine de toute vie, nous n’absorbons pas de sang.»