Sections

Le jeu, une affaire de famille!


Publié le 29 août 2017

Patrick Tremblay et ses enfants Amélie et Chrstopher forment une équipe spéciale...

©(Photo TC Media - Alain Couillard)

PORTRAIT. Patrick Tremblay a une passion telle pour les jeux vidéo qu'il en conçoit un depuis janvier 2015. Intitulé «Barlagg's Quest», il est secondé dans ce travail par ses deux acolytes les plus précieux, Amélie et Christopher, ses enfants âgés respectivement de 11 et 9 ans.

Chacun des membres de la famille a d’ailleurs sa petite place dans l’aventure – dans le virtuel, comme dans le réel.

Ce projet est une véritable passion pour Patrick Tremblay.
(Photo TC Media – Alain Couillard)

«Une bonne partie des noms utilisés dans le jeu fait référence à ceux que j'utilise comme “gamer”. La majorité des personnages est basée soit sur des gens de ma famille ou des amis», décrit le résident de Duberger-Les Saules. Le mage Chris représente son fils, la prêtresse Amira sa conjointe, et la reine Idril, sa fille. Le programmeur précise que l'objectif de Barlagg est de découvrir ce qui s'est passé et redevenir humain. Le personnage principal est un apprenti chevalier de 16 ans qui veut s'impliquer pour protéger son village. Après avoir perdu un combat, il réalise qu’il s’est transformé dans la peau d’un homme-loup et c’est là que l'histoire débute.

L'histoire de ce jeu de rôle est basée sur une nouvelle littéraire fantastique que Patrick Tremblay avait écrite pour son examen de fin d'année, Les aventures de Barlagg, lorsqu'il était au 5e secondaire. «Mon professeur avait demandé que mon récit soit publié dans la revue XYZ. Elle trouvait que l'histoire était très bien étoffée. Nous devions écrire une nouvelle de 1500 mots et moi j'en avais 6398.»

Le jeu met en vedette un apprenti chevalier de 16 ans qui veut s'impliquer pour protéger son village.
(Capture d’écran)

Collaboration

Conscient que beaucoup de jeunes ont une fixation sur les jeux de rôle, Patrick Tremblay a usé d'un stratagème différent en impliquant ses enfants dans le processus de programmation. "Il nous a donné la passion" confesse Amélie, visiblement très heureuse, comme son frère, de faire partie de l'équipe Solarfun Games, l’entreprise familiale.

Le site québécois Geekbecois nous apprend que la famille compte, parmi ses collaborateurs, sur l’écrivain Christian Buffalo (The Legends of Terra) et le groupe musical Mercury City qui ont joint quelques-uns de leurs titres au jeu.

Le jeu met en vedette un apprenti chevalier de 16 ans qui veut s'impliquer pour protéger son village.
(Capture d’écran)

Patrick Tremblay estime avoir investi 2000$ dans ce projet, «il y a quelques programmes reliés à la programmation et l'achat de deux ordinateurs portables.» Une campagne de sociofinancement, lancée en 2016, n'a pas donné le résultat escompté. Malgré un objectif de 5000$, 10 personnes ont contribué pour une somme de 210$.

Peu importe, si tout va bien, l'actuelle version démo anglaise (pour une raison de marché) serait vendue au public un peu avant la prochaine période des Fêtes en format PC.