«Les cyclistes sont prêts»

Début de la saison de vélo

Publié le 2 avril 2016

VÉLO. Ils étaient plusieurs dizaines de cyclistes et amateurs de vélo à se réunir, samedi matin, le long du Corridor du Littoral afin d'envoyer un message à la Ville de Québec. Selon le directeur général d’Accès transports viables, Étienne Grandmont, «Les cyclistes sont prêts». Pour la première édition, plusieurs tronçons au nord et au sud du pont de Québec, la côte de la Pente-Douce et le quartier Limoilou ont été visités par l'équipe d'enthousiastes.

Actuellement, le réseau cyclable de Québec est en fonction entre le 1er mai et le 31 octobre. Le souhait de M. Grandmont serait d'allonger cette période. «On fait une action symbolique de déneigement des pistes cyclables. On sait que le réseau cyclable à Québec ouvre officiellement le 1er mai. Ce que l'on veut envoyer comme message, c'est que les cyclistes sont prêts. Beaucoup espèrent que la Ville de Québec concrétise sa réflexion, annoncée dans sa Vision des déplacements à vélo, de prolonger la saison cyclable en la débutant plus tôt au printemps et en la terminant plus tard à l’automne.»

D'après lui, il est grand temps que Québec emboîte le pas de plusieurs villes de la province. «Montréal ouvrait en même temps que nous il y a environ une dizaine d'années. Grâce à plusieurs projets pilotes, ils ont réussi à devancer au 15 avril, puis au 1er avril. Depuis hier, le réseau cyclable montréalais est en fonction. C'est un grand bénéfice pour tout le monde, parce qu'en devançant la date, c'est plus de monde qui peut se déplacer à vélo, au lieu de prendre leur voiture.» Pour Accès transports viables, la date souhaitée pour Québec, à court terme, serait aussi celle du 1er avril.

Un projet qui semble réalisable

Cette date n'est pas un objectif hors d'atteinte selon Étienne Grandmont. «La Ville de Québec fait déjà du travail dans ce sens-là. Sur certains axes, comme le Corridor du Littoral, ils ont passé une petite souffleuse pour accélérer la fonte de la neige et être prêts le 1er mai. Ils n'auraient qu'à devancer ça pour pouvoir rendre quelque chose de plus accessible aux gens plus tôt. Même chose pour les bandes cyclables. Les rues sont déjà déneigées, il ne faudrait que changer la signalisation et remettre les bandes réfléchissantes en fonction de la nouvelle date.»

À plus long terme, la Ville de Québec serait même en train d'étudier les possibilités afin de favoriser le cyclisme hivernal. «Je pense que la Ville est en train de réfléchir sur cet aspect-là. Ça demanderait une préparation et des infrastructures différentes pour permettre le déneigement des pistes, car actuellement, les équipements actuels de la Ville ne sont pas conçus pour ça. On est prêt à appuyer la Ville dans ses démarches», conclut le directeur général.

Des cyclistes enthousiastes à une saison plus longue

Pour Luce Thériault, il était très important d'être présente samedi matin, pour montrer que les cyclistes sont prêts à reprendre la route. «Déjà le beau temps est arrivé. On souhaite tous profiter des pistes cyclables et partager la route avec les automobilistes dès maintenant. Personnellement, je fais du vélo aussi l'hiver, mais dès que les pistes vont être déneigées, je vais me remettre au vélo de route. J'ai vraiment hâte!»

«Je suis ici pour promouvoir le transport actif. Le message selon moi, est de dire à la Ville de Québec que nous aimerions que les pistes soient déneigées plus tôt au printemps. On commence le 1er mai, mais avec les températures clémentes qu'on a eues dernièrement, on pourrait commencer au moins à la mi-avril.», explique Teddy Deschampt, en ajoutant que ceux qui font du vélo actuellement, le font dans un certain danger, puisque les accès sécuritaires ne sont pas en fonction.

Selon Yannick Chouinard, l'important est de montrer que le transport actif est à valoriser autant que l'automobile. «Pour cette raison, les voies cyclables devraient être accessibles le plus longtemps possible à ceux qui choisissent ce mode de transport là. Plus il y aura de voies cyclables ouvertes sur une plus grande période, plus il y aura de gens qui les utiliseront.

Pour en savoir plus sur le Mois du vélo, visitez www.moisduvelo.com.