50 ans pour Mercedes-AMG, ça se fête!

En 1967, Hans-Werner Aufrecht et Erhard Melcher fondent ensemble ce qui sera mondialement connu sous le nom de AMG. Au cours des années, la compagnie allemande a su impressionner par sa puissance, sa précision et son charme dorénavant légendaire.

Publicité

En 1999, avec un peu plus d’une trentaine d’années d’activité derrière la cravate, AMG devient une filiale du constructeur allemand Mercedes-Benz. Après cinq décennies à développer des moteurs tous plus puissants les uns que les autres, AMG a le coeur à la fête. Un tel anniversaire, ça se souligne!

AMG a bâti sa réputation avec une philosophie bien simple : « Un homme, un moteur ». Dans l’optique de diminuer les erreurs, chaque moteur est construit manuellement par une seule et même personne. Une fois le moteur terminé, le responsable appose sa signature. Ainsi, on s’assure de conserver une rigueur de travail et une précision digne des plus grands de l’automobile.

Preuve que le projet AMG demeure encore à ce jour un succès, Mercedes-Benz a annoncé en 2016 une hausse des commandes de l’ordre de 40%, se rapprochant ainsi de la barrière des 100 000 véhicules produits au cours d’une année. En 2017, après seulement un trimestre, les résultats sont toujours à la hausse et on espère franchir la barre des 100 000 Mercedes-AMG vendues sur la planète.

Aujourd’hui, AMG, c’est près d’une quinzaine de moteurs de plus de 500 chevaux-vapeurs et plus de 400 concessionnaires répartis dans 40 pays distincts.

Pour ce qui est de l’avenir de AMG, les festivités entourant leur 50e anniversaire marquent le début d’une nouvelle ère. On prévoit le lancement de plusieurs projets, notamment dans le domaine de l’hybride, question de suivre la tendance. Cependant, puisque la compagnie ne fait rien à moitié, on peut s’attendre à une voiture impressionnante.

En d’autres mots, elle n’aura assurément rien de comparable avec l’accélération de la Prius… Chez AMG, on parle d’un moteur hybride branchable alimenté par une batterie extrêmement légère. Elle travaillera de pair avec un moteur à essence performant de la marque et bruyant comme AMG sait si bien le faire. J’en ai déjà les frissons.

Soufflons les bougies et retournons au travail! Il y a du travail sur les tables à dessin.

Olivier Beaulieu

Publicité

À lire aussi