Sections

Mise à l’essai de l’iPad Pro de 10,5 pouces : un pas vers l’ordinateur

Une chronique techno de Maxime Johnson

Publié le 5 juillet 2017

Avec le nouvel iPad Pro de 10,5 po, Apple poursuit la transformation de ses tablettes en de véritables ordinateurs portatifs.

Alors que les ventes de tablettes ne cessent de diminuer année après année, Apple persiste et signe avec un nouvel iPad, plus puissant et plus polyvalent que jamais. Avec les bons accessoires et le futur système d’exploitation iOS 11, l’iPad Pro de 10,5 po est un outil de productivité bien plus intéressant qu’auparavant, mais son prix d’achat élevé pourrait en rebuter plusieurs.

Voilà maintenant un an et demi qu’Apple a lancé sa gamme de tablettes professionnelles iPad Pro, désormais composée de deux modèles différents : une grande tablette de 12,9 po et une plus petite de 10,5 po.

L’appareil offre comme d’habitude son lot de caractéristiques améliorées par rapport aux dernières générations. Parmi celles qui touchent la cible, notons son puissant système sur puce A10X, qui rend le nouvel iPad plus performant que bien des ordinateurs por­tatifs haut de gamme vendus sur le marché.

J’ai aussi bien aimé son format plus grand que celui des anciens iPad de 9,7 po. On ne remarque pas vraiment la nouvelle taille lorsqu’on l’utilise, mais la largeur de l’appareil a permis à Apple de concevoir un clavier Smart Keyboard muni de touches aussi espacées que sur un clavier traditionnel. J’ai d’ailleurs écrit des chroniques complètes sur celui-ci au cours des dernières semaines au même rythme que je l’aurais fait avec un ordinateur, ce que je n’étais pas capable de faire jusqu’ici.

J’ai toutefois été un peu moins convaincu par une autre nouveauté de l’iPad Pro, son écran doté d’un taux de rafraîchissement de 120 Hz. Celui-ci contribue à rendre l’Apple Pencil plus efficace qu’auparavant (on écrit à la main exactement comme sur une feuille de papier), mais pour le reste, je n’ai pas vraiment noté de différence dans la vie de tous les jours.

D’importants changements avec iOS 11

Voilà quelques années que l’iPad a entamé sa transformation, passant d’un appareil de consommation de contenu à un appareil de productivité. L’iPad Pro de 10,5 po poursuit sur cette lancée, surtout avec le futur système d’exploitation iOS 11, qui est offert en version bêta pour les utilisateurs plus aventureux.

Les nouveautés d’iOS 11 ne sont pas toujours flamboyantes. Plusieurs permet­tent même de faire des choses que l’ont tient pour acquises depuis des décennies sur un ordinateur, mais qui faisaient toujours défaut sur l’iPad. Il est par exemple désormais possible de glisser et de déposer des éléments entre deux applications (pour ajouter une image à un courriel, par exemple), de consulter les fichiers présents sur la tablette et d’accéder à ses applications préférées à partir d’un nouveau Dock au bas de l’écran.

Plusieurs améliorations ren­dent aussi l’Apple Pencil plus pratique qu’avant, notamment pour annoter facilement un document ou une capture d’écran.

Est-ce que l’iPad Pro avec iOS 11 peut complètement remplacer un ordinateur? Cela dépend de certaines choses, notamment des applications que vous utilisez (le correcteur Antidote figure encore parmi les absents sur iOS) et de vos méthodes de travail. Même si une application de retou­che d’images comme Affinity Photo est des plus complètes, certaines tâches prennent au moins quatre fois plus de temps qu’avec Photoshop, un clavier et une souris, par exemple.

Bref, la frontière entre un iPad et un ordinateur est de plus en plus mince, mais elle existe toujours. Pour l’instant.

Une tablette au prix d’un ordinateur

Malheureusement, l’iPad Pro n’est pas seulement aussi puissant qu’un ordinateur. Il est également aussi cher! Dans sa configuration de base, l’appareil coûte en effet 869$. Avec un Apple Pencil (129$) et un Smart Keyboard (219$), la facture passe à plus de 1 200$.

Heureusement, ceux qui cherchent simplement une tablette, et non un appareil pouvant aussi être utilisé comme un ordinateur, peuvent se tourner vers l’iPad régulier d’Apple, offert à 449 $. Pour l’utilisation classique d’une tablette – naviguer sur le web, consulter les réseaux sociaux, envoyer des courriels, jouer à des jeux et utiliser des applications de vidéoconférence – cette option beaucoup plus économique est amplement suffisante.