Sections

Musique : la renaissance de Gorillaz, sept ans plus tard

Nouveautés musique


Publié le 6 mai 2017

Humanz de Gorillaz

Étoiles: ****

Les fans de Gorillaz, un collectif bien particulier avec ses quatre membres virtuels, 2D, Murdoc, Russel et Noodle, n'espéraient plus ce nouvel album qui fait beaucoup jaser depuis sa sortie, le 28 avril dernier. Il se sera finalement écoulé sept longues années depuis le lancement du CD précédent intitulé The Fall.

Le génie créateur derrière ce projet fou, Damon Albarn, avait bien d'autres projets à mener à terme, d'où cette longue attente qui vient de prendre fin avec ce nouveau projet qui risque de déconcerter ceux qui s'intéressent à ce groupe depuis ses débuts, en 1998.

Pourquoi? D'abord parce que l'album en version Deluxe propose 26 chansons dont la durée est de 69 minutes, ce qui est peu habituel de nos jours. Aussi parce que Damon Alborn et son acolyte, Jamie Hewlett, ont fait appel à une impressionnante brochette d'invités.

En fait, plus de 30 artistes ont répondu à l'invitation des fondateurs de Gorillaz. Parmi les noms les plus connus, mentionnons ceux de Vince Stapes, Grace Jones, De La Soul, Jean-Michel Jarre, Kelena, Anthony Hamilton, Noël Gallager, Carly Simon et Danny Brown. On n'ose imaginer tout le temps qu'il a fallu pour réaliser et produire ce cinquième album qui profite de critiques élogieuses depuis sa sortie.

Il faut plusieurs écoutes pour se familiariser avec la trajectoire musicale ponctuée de nombreux changements d'atmosphère. On a droit à du reggae, de la house, du hip-hop, de l'électro, de la pop, du rock et de l'alternatif. Méchant trip musical, qu'on vous dit.

C'est assez explosif par moment. Très dansant aussi. On peut facilement s'imaginer que ce CD va se retrouver sur certaines listes des meilleurs albums de l'année en décembre.

On vous invite à voir les vidéos mettant en vedette 2D, Murdoc, Russel et Noodle sur YouTube. Ces musiciens fictifs risquent de vous faire sourire.

Fiche technique

Gorillaz

Chansons: 26

Genre: rock, électro, hip-hop

À télécharger: Ascension

Big little lies

Étoiles: *** et demie

Ceux qui s'intéressent à la carrière cinématographique de Jean-Marc Vallée savent qu'il est un passionné de musique.

On a d'ailleurs pu le constater pour C.R.A.Z.Y., l'un des grands classiques du cinéma québécois, mais aussi sur les bandes sonores de Café de Flore, Victoria: les jeunes années d'une reine, Dallas Buyers Club, Wild et Demolition. Il a entre autres un faible pour Sigur Ros, un groupe islandais que nous irons voir à la Place des arts le 30 mai prochain.

Plus récemment, Jean-Marc Vallée a tourné une trop courte série télévisée pour le compte de HBO. Intitulée Big Little Lies, cette minisérie que l'on peut voir sur les ondes de Super Écran depuis la semaine dernière met en vedette Nicole Kidman, Reese Witherspoon et Shailene Woodley. Elle se résume à sept épisodes qui ont déjà été diffusés en sol américain.

La bande sonore de cette série est disponible depuis quelques semaines déjà. Jean-Marc Vallée a choisi des chansons et des interprétations avec minutie. Ça nous vaut de belles trouvailles et de bien beaux moments.

La plupart des artistes retenus par Vallée ne sont pas connus du grand public, à l'exception de la Montréalaise Martha Wainright. Ils ont tous un petit quelque chose de spécial qui rend cet album fort intéressant. À commencer par cette interprétation fort réussie de You Can't Always Get What You Want, des Rolling Stones.

C'est le genre d'album qu'on écoute pour bien commencer un week-end ou pour impressionner ses amis lors d'un souper. Nous vous en recommandons vivement l'achat si vous êtes à la recherche de chansons qui ne ressemblent en rien à celles qu'on jette rapidement au bout d'une semaine ou deux.

Fiche technique

Big Little Lies

Chansons: 14

Genre: pop, alternatif

À télécharger: You Can't Always Get What You Want