Sections

Les ventes de garage, ou quand faire le ménage peut devenir payant

La grano du bureau


Publié le 13 avril 2017

Les ventes de garage peuvent être une bonne affaire autant pour le vendeur que l'acheteur.

©(Photo gracieuseté)

CHRONIQUE. Si vous cherchez des façons de consommer sainement, dans une recherche d'autonomie et de respect de l'environnement, tout en faisant quelques économies ici et là, vous êtes sans doute comme moi la «grano du bureau».

L'impulsion revient inévitablement année après année. Lorsque le soleil se couche plus tard, que la neige fond et que les oiseaux sont revenus, plusieurs comme moi ressentent l'appel du fameux «grand ménage du printemps». En nettoyant son chez-soi de fond en comble, on remarque au même moment tous les objets qu'on a accumulés au fil des mois. Plutôt que de les jeter, pourquoi ne pas en faire profiter les autres à un prix mini? Je me suis entretenue avec Patrick Deschamps, fondateur de taventedegarage.ca pour connaître les trucs et astuces d'une vente de garage réussie.

Pas convaincu que la vente de garage est la meilleure option pour vous? En tant que grano amateur, laissez-moi vous énumérer quelques points qui sauront peut-être éveiller votre fibre écologique. C'est qu'à l'image des sites de revente sur Internet, la vente de garage est un excellent moyen de donner une seconde vie à des objets qui ne nous servent plus. «Plutôt que d'aller au dépotoir ou au centre de tri, les gens aiment bien donner une deuxième vie à leur article», rapporte M. Deschamps. C'est d'autant plus intéressant pour l'acheteur, comme il peut voir l'état de l'objet de ses désirs. N'essayez pas toutefois de vendre votre vieux radiocassette défectueux, vous risquez d'être pris avec. Les centres de tri deviennent alors le meilleur lieu pour vous en débarrasser, on évite à tout prix le bac à poubelle.

Si vous avez besoin d'un peu plus de motivation, ça vaut la peine de rappeler que la vente de garage peut aussi vous rapporter quelques dollars. Pour l'acheteur comme pour le vendeur, l'économie (et la vente!) peut faire sauver beaucoup d'argent, surtout pour ceux qui mettent le temps et l'énergie pour préparer sa table judicieusement, ou qui savent où regarder pour dénicher la perle rare.

Comment réussir sa vente de garage?

1. Vérifier si on a le droit

Les ventes de garage sont l'occasion de faire le grand ménage de la maisonnée.
(Photo gracieuseté)

C'est bien beau installer une table devant sa cour pour vendre ses babioles, mais encore faut-il avoir le droit de le faire. Avant de commencer à vendre vos objets, ça vaut la peine de faire un appel à sa municipalité, pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

2. Mettre de l'ambiance

On ne voudrait surtout pas que les gens s'ennuient en venant découvrir les petites merveilles qu'on leur propose. Pourquoi ne pas mettre un peu de musique pour égayer l'activité? Aussi, vous pourriez organiser une vente-débarras avec vos voisins, le temps passe plus vite à plusieurs et on augmente la quantité de produits offerts.

3. Bien préparer sa table

Ce n'est pas tout d'avoir des objets à vendre, il faut aussi que la présentation soit attrayante. Des ballons et une belle nappe peuvent faire la différence pour attirer l'œil de vos futurs acheteurs. Prenez le temps de regrouper les objets par catégorie pour faciliter la recherche des futurs acheteurs. Pour les électroménagers, il peut être judicieux de prévoir une rallonge afin de montrer à vos clients les fonctionnalités de vos objets.

4. Cibler ses articles

Aux dires de Patrick Deschamps, certains articles se vendent mieux que d'autres. C'est le cas par exemple des antiquités qui font la joie des brocanteurs. Les articles de bébés usagés ont aussi la cote parmi des visiteurs des ventes de garage. Ne vous laissez pas charmer par des prix dérisoires au début de la journée, les brocanteurs les plus fervents reviennent à la fin de la journée de toute façon. D'ailleurs, à la fin de la journée, n'hésitez pas à faire un prix pour le reste de la table.

5. Choisir son moment

Dès le mois d'avril, la saison des ventes-débarras est commencée, selon Patrick Deschamps. Les week-ends ensoleillés ont bien entendu beaucoup plus la cote qu'un mercredi pluvieux. Les fêtes et jours fériés sont aussi des journées prisées pour les ventes de garage. Finalement, à l'heure des déménagements autour du 1er juillet, il peut être judicieux de se débarrasser de ses casseroles en trop, ou encore de bâtir son nouveau trousseau.