Geoffroy, un autre artiste québécois à découvrir

Nouveautés musique

Publié le 18 mars 2017

Décidément, 2017 s'annonce fort prometteuse pour le talent québécois. Après Maritza, Beyries et Leif Vollebeck, c'est au tour de Geoffroy d'impressionner la galerie en ce début d'année avec un premier album pour le moins surprenant.

Étoiles: *** et demie Gilles Lévesque

Ce jeune homme qui nous raconte ses aventures de voyages dans la langue de Skakespeare s'est fait connaître en 2014 lors de son passage remarqué à La Voix. Tout comme Charlotte Cardin, Matt Holubowski et Laurence Castera d'ailleurs. Comme quoi cette émission est un bon tremplin pour la relève qui veut sortir de l'ombre.

Pour ce premier album de longue durée (il avait lancé un EP en 2015), Geoffroy nous propose un heureux mariage de soul et d'électro-pop. Si vous aimez le duo québécois Milk & Bone, vous devriez apprécier. Il en va de même pour les fans de Chet Faker. C'est dans le même créneau.

Il faut d'abord préciser que la pré-production s'est déroulée en deux temps. D'abord à Montréal avec les réalisateurs Max-Antoine Grondin et Gabriel Gagnon, et à Québec avec les groupes de musique électro Fjord et Men J Trust. Quelques musiciens, dont Simon Pedneault (guitariste de Louis-Jean Cormier) et Charles Papasoff (flûte, clarinette) ont ensuite été invités aux Studios Apollo pour colorer un peu plus les onze chansons au menu de ce CD d'une durée de 41 minutes.

C'est planant et vaporeux comme approche musicale. Très mélodieux aussi. Geoffroy a pris la décision de composer les mélodies dans un premier temps pour ensuite leur greffer des mots en parfaite symbiose. La première écoute peut donner l'impression que nous sommes en présence d'une œuvre trop linéaire, mais rapidement, on en arrive à un tout autre constat.

On ne sait pas ce que l'avenir lui réserve, mais ce jeune homme qui a aussi le physique de l'emploi pourrait bien suivre les traces de Charlotte Cardin. On lui souhaite.

Fiche technique

Geoffroy

Chansons: 11

Genre: Électro-pop

À télécharger: Coastline

Visions and Friends

Bob Holz

Étoiles: *** et demie

Bob Holz est en train de se faire un nom dans le monde du jazz fusion. Sa feuille de route est d'ailleurs assez impressionnante. Formé à la prestigieuse université de Berklee, ce batteur qui dit avoir Billy Cobham et Dave Weckl comme mentors a joué avec plusieurs grandes pointures du rock et du jazz avant de voler de ses propres ailes.

Visions and Friends est son deuxième album en carrière. Pour mettre toutes les chances de son côté, il a fait appel à une belle brochette d'artistes invités. Mentionnons entre autres Larry Coryell, une grande pointure de la guitare qui est décédée le 19 février dernier, Chet Catallo, guitariste de Spyro Gyra, Mike Stern, guitariste, Randy Brecker, trompettiste et, bassiste pour Mahavishnu Orchestra, Sting et Frank Zappa.

Vous comprendrez aisément que Bob Holz a dû avoir des frissons lors de l'enregistrement de cet album. Ça s'entend à l'écoute de chacune des 11 pièces musicales que l’on déguste comme un bon vin. Un peu à la manière des plus récentes productions du Steve Gadd Band.

On est loin des prouesses musicales de Return to Forever (Chick Corea, Stanley Clarke, Al Di Meola et Lenny White), mais il n'en demeure pas moins que le jazz fusion de Bob Holz est de haut niveau. Ses nombreux artistes invités lui permettent de changer de cap d'une pièce à une autre sans pour autant nous donner l'impression de ne pas avoir de ligne directrice.

Si vous aimez la batterie et ce style musical qui semble en perte de vitesse depuis quelques années, vous allez être agréablement surpris. Ce jazz moderne a suffisamment de groove pour ensoleiller votre salon en cette fin d'hiver qui ne veut plus finir.

Fiche technique

Bob Holz

Chansons: 11

Genre: Jazz fusion

À télécharger: Flat Out

Lisez plus de suggestions musique en cliquant ici