Sections

L'habitation en bref (édition 9 août 2017)


Publié le 9 août 2017

Place de l'Escarpement se veut un immeuble exemplaire pour sa conception écologique.

©(Photo gracieuseté)

Courtes nouvelles de l'industrie de la construction résidentielle...

Vente de place de l'Escarpement

Le promoteur immobilier Immostar a annoncé une entente de partenariat avec Fiera Immobilier. Celle-ci débouche sur une première transaction, soit la vente de 90% des actifs de l’immeuble Place de l’Escarpement. Érigé en 2009 à l'angle des boulevards Lebourgneuf et Robert-Bourassa à Québec, ce bâtiment a été le premier édifice «vert» de type LEED-NC OR privé construit dans la région de la capitale. Bâti à proximité des Galeries de la Capitale et du parc de l'Escarpement, qui a inspiré son nom, l’immeuble présente plusieurs avantages dont une localisation stratégique et une qualité de construction exceptionnelle. Dans le cadre de cette association avec Fiera, Immostar conservera son rôle de gestionnaire en plus de piloter les futurs projets de développement.

Pour la clarté des titres hypothécaires

Alors que de plus en plus d’entreprises et d’organisations s’inscrivent au Registre des lobbyistes du Québec, la firme FCT spécialisée en assurance titres a récemment précisé son mandat inscrit au registre. L'engagement se lit comme suit : «faire les représentations visant à inciter les autorités gouvernementales compétentes à prendre les orientations nécessaires afin que le consommateur soit toujours informé de l'ensemble des moyens mis à sa disposition afin de protéger ses droits et ses intérêts lors d'une transaction immobilière, incluant les informations relatives à l'existence et aux caractéristiques de l'assurance titres, permettant au consommateur d'exercer un choix éclairé. Ce mandat vise l’ensemble des titulaires de charges publiques concernés, dont l’Office de la protection du consommateur, l’Autorité des marchés financiers et l’Office des professions.

Matelas unique vendu en ligne

Depuis sa création, la compagnie canadienne Endy Sleep bouleverse les anciennes méthodes de mise en marché des matelas en ne vendant qu’un style de matelas, et en ligne seulement. Plus besoin de faire le tour des détaillants pour mettre une multitude de produits à l'essai. Le concept s'appuie sur l'idée que le bien-être prime sur la variation du degré de fermeté. Endy a réalisé que la plupart des gens apprécient le même principe de base en matière de surface de sommeil : un équilibre dosé qui comble les besoins de confort et de soutien. Une vision qui semble porter ses fruits. Lancée en 2015, l'entreprise est en voie d’atteindre 20M$ de ventes cette année. En fonction des grandeurs allant de lit simple à très grand lit, les prix oscillent entre 675$ et 950$. Livré à domicile, le produit peut être mis à l'essai et faire l'objet d'un remboursement sans frais avant 100 jours.

Visite de la maison Henry-Stuart

Site historique classé pour son architecture, son décor et son jardin, la maison Henry-Stuart accueille les visiteurs jusqu'au 2 septembre. Rendez-vous au 82 Grande Allée Ouest, du mardi au samedi 11h à 17h. Tarif : 8$.

TC Media