Sections

«La meilleure poutine au Québec» est à Charlesbourg

Tel a été le choix des internautes de PoutineWar


Publié le 28 juin 2017

Irène Brochu pose avec son fils Philippe Thivierge, qui est aussi son associé en affaires.

©(Photo TC Media - Charles Lalande)

La famille Thivierge s’est portée acquéreuse du Flashbourg à l’hiver 1995. Depuis, ce casse-croûte bien connu à Charlesbourg peut se targuer d’avoir été proclamé comme servant «la meilleure poutine au Québec» par divers clients, médias et spécialistes de ce mets typiquement québécois. 

Le couple composé de Michel Thivierge et d’Irène Brochu a passé sa vie dans l’hôtellerie et la restauration. Pour leur fils Philippe, il était tout naturel de joindre le navire il y a 12 ans. Aujourd’hui, les trois sont copropriétaires.

Mon père a été un excellent bâtisseur du restaurant. Encore aujourd’hui, mes parents travaillent presque sept jours par semaine. C’est impressionnant.

Philippe Thivierge, choyé de connaître du succès en affaires aux côtés de ses parents.

C’est à cet endroit que des milliers de clients dévorent le menu chaque année.
(Photo TC Media - Charles Lalande)

Le secret? «Beaucoup d’amour et de compréhension, être près de notre clientèle et pouvoir compter sur un personnel fiable et expérimenté», lance Mme Brochu, dont le frère est chef cuisinier du Flashbourg.

Des propos qui ont trouvé écho chez fiston, qui parle également d’un autre ingrédient dans la recette de leur succès : «Une poutine, c’est très facile à faire, et très facile à rater! Une fois que nous avions un bon produit, il fallait l’uniformiser. Aujourd’hui, nous sommes au sommet, mais pas question de s’asseoir sur nos lauriers.»

L’an dernier, le site PoutineWar avait demandé à ses internautes de voter pour la meilleure poutine du Québec. Le Flashbourg l’a aisément remporté avec près de 86% des votes.

Parole du rejeton, le service à la clientèle est très personnel, à un point tel qu’il connaît le prénom, le métier, le type véhicule et la famille de ses clients les plus fidèles. Il fait également preuve d’empathie envers ceux-ci.

«Si t’as un déménagement, on paie ton lunch. Si ton conjoint a subi une importante opération, on paie ton lunch», ajoute-t-il, conscient que cette phrase pourrait lui coûter cher!

Preuve du bel accueil reçu, 394 clients ont évalué le restaurant sur sa page Facebook 377 d’entre eux lui ont accordé 5 étoiles.

Une poutine avec de la viande, spécialité du casse-croûte.
(Photo TC Media - Charles Lalande)

Ouvert de mars à novembre, le Flashbourg accueille des gens de partout au Québec, et même des touristes du monde entier : «Des gens quittent l’aéroport et viennent directement ici», raconte Mme Brochu, un peu surprise de la popularité et de la diversité de sa clientèle.

Plusieurs personnalités y ont également cassé la croûte : Fred Pellerin, Michel Barrette, Glen Constantin, Philippe Couillard et Pierre Karl Péladeau, pour ne nommer que ceux-là.

La vingtaine d’employés doit également répondre à la demande de la clientèle pour des soirées privées, des mariages, des anniversaires, etc. Ils ont déjà réussi à préparer 400 poutines en 16 minutes avant de les livrer à bon port.

Le prochain objectif de l’entreprise familiale située au 21231 boulevard Henri-Bourassa : si possible, ouvrir à l’année. Pour le faire, des rénovations seraient nécessaires. En attendant, le trio et son équipe consacrent ses énergies à rester au sommet. Rien de moins.

Les spécialités du Flashbourg : burger et poutine. En prime, Philippe Thivierge offre souvent un dessert à ses clients.

©(Photo TC Media - Charles Lalande)

Charlesbourg Express, membre du groupe Québec Hebdo