Sections

Jardinage: la lutte aux ravageurs


Publié le 22 juin 2017

Émilie Lapointe a souligné qu'il est très satisfaisant de pouvoir cuisiner nos propres légumes que l'on a cultivés nous-mêmes.

©Photo: Gracieuseté

INSECTES. Lorsque notre jardin est bien en place, il nous reste à l'entretenir tout au long de l'été et surtout, à faire la lutte aux différents ravageurs qui adorent venir profiter de nos plantations.

Quels sont ses fameux ravageurs? Ce sont de petits animaux ou des insectes. Il y a également des maladies qui peuvent s'attaquer à nos végétaux.

Les signaux à surveiller sont la décoloration des feuilles ou de petites tâches sur celles-ci, les feuilles qui se recroquevillent et la présence d'œufs et de larves sur les tiges.

Au niveau des petites bêtes, une clôture pourra aider à les tenir loin de nos légumes.

« Ce dont on entend le plus parler, ce sont les marmottes qui viennent ravager les jardins », a précisé Émilie Lapointe d'Eurêko!.

Par contre, pour les marmottes, la simple clôture ne les arrêtera pas nécessairement puisqu'elles vont creuser pour se rendre à nos légumes.

Donc, Mme Lapointe conseille de rentrer la clôture d'au moins 30 centimètres dans le sol et qu'elle soit à une bonne hauteur à l'extérieur également.

Un bon moyen de contrer la problématique des insectes est le compagnonnage.

« Ce que moi je fais, c'est que je mélange beaucoup mes fines herbes et des fleurs au travers de mes légumes. Ça aide énormément pour lutter contre les ravageurs et les maladies », a-t-elle ajouté.

Un bon exemple, selon cette dernière, est la capucine, une fleur comestible.

« On la met avec le plant de tomates et la fleur va attirer les pucerons plus que le plant, donc ceux-ci vont aller dans la fleur plutôt que de ravager nos tomates. »

Jardinage écologique

« Si tu veux cultiver de manière écologique, tu dois y aller avec des engrais naturels et des répulsifs naturels. On peut faire du compostage pour utiliser notre propre compost. On peut également avoir un baril de récupération d'eau de pluie », a souligné Émilie Lapointe.

Au niveau de l'arrosage, les moments les plus importants sont en début et en fin de saison.

Après la plantation, on doit arroser tous les jours où il ne pleut pas puisque les graines auront besoin de beaucoup d'eau.

« En fin de saison, on va devoir arroser plus puisque les végétaux sont devenus gros et qu'ils ont beaucoup de racines. Ainsi, ils ont nécessairement besoin de plus d'eau », d'affirmer la biologiste.

Sur le même sujet: