Sections

Achats pour Pâques : les Québécois dépenseront en moyenne 116$

Rédaction TC Media

Publié le 13 avril 2017

Près de 71 % des Québécois célébreront Pâques, selon un sondage réalisé pour le Conseil québécois du commerce de détail par la firme L’Observateur.

Les Québécois dépenseront davantage cette année pour Pâques puisqu'ils prévoient dépenser en moyenne 116$ par personne, une hausse de 10$ comparativement à 2016.

Près de 71 % des Québécois célébreront Pâques, selon un sondage réalisé pour le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) par la firme L’Observateur.

Le chocolat connait une hausse importante de popularité parmi les cadeaux choisis; 20 % de plus de gens que l’année dernière en offriront (98 % en 2017 contre 78 % en 2016).

Une fête avec ses proches à la maison

Pour les sondés, Pâques est le moment tout désigné de se réunir en famille et entre amis. La majorité (71 %) recevra leurs proches à la maison. Plus du quart (27 %) leur cuisineront le traditionnel jambon.

Parmi les autres activités populaires, 29 % se rendront au restaurant, 23 % iront à la cabane à sucre et 14 % participeront aux événements organisés par les centres commerciaux. Et plus d’un Québécois sur dix (13 %) en profitera pour prendre des vacances.

Le caractère religieux de cette fête est moins présent. Seulement 14 % des répondants iront à l’église ou dans un lieu de culte, alors qu’une minorité (5 %) cueillera l’eau de Pâques le dimanche matin.

Du chocolat et des fleurs

Près de 56 % des Québécois pensent offrir des cadeaux à Pâques, et ce sera du chocolat pour 98 % d’entre eux. Deux Québécois sur cinq (42 %) choisiront des fleurs.

Voici les autres présents populaires :

  • des jouets (28 %)
  • du vin ou de l’alcool (27 %)
  • des produits de l’érable (22 %).

Quelques achats sur Internet

Près du quart (22 %) des Québécois magasineront sur un site web afin de trouver le cadeau recherché et un sur dix achètera sur cette plateforme.

Ce comportement d’achat est plus important (36 %) chez les milléniaux (18‐34 ans) que chez les générations plus âgées.