Sections

5 conseils pour composer avec votre allergie aux chats

Hebdo concept

Publié le 26 mai 2017

Éternuements, rougeurs oculaires, démangeaisons à la gorge, respiration sifflante… Vous êtes un amoureux des chats, mais leur présence déclenche chez vous des symptômes d’allergies? Évidemment, se priver d’adopter une petite boule de poils représente la solution la plus simple pour éviter les réactions déplaisantes. Toutefois, si cette option n’est absolument pas envisageable pour vous, suivez ces 5 suggestions afin de minimiser vos symptômes.

 

1. Brossez quotidiennement votre chat à l’extérieur;

2. Faites-le toiletter régulièrement;

3. Interdisez-lui l’accès à votre chambre à coucher;

4. Passez l’aspirateur plusieurs fois par semaine;

5. Placez la litière dans un endroit peu passant et loin des voies d’aération de la maison.

Si vos allergies s’avèrent toujours problématiques malgré vos nombreuses précautions, demandez l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Allergique aux poils? Pas vraiment!

Si vous êtes allergique aux chats, sachez que vous ne réagissez pas à leur pelage en tant que tel. La coupable est plutôt la protéine Fel d 1, contenue dans la salive, l’urine, les larmes, les squames et les sécrétions des glandes sébacées des félins. Ainsi, lorsque Minou se lèche, sa salive — pleine d’allergènes! — sèche sur ses poils, qui tombent et se répandent ensuite sur votre canapé ou dans votre lit… et c’est cela qui déclenche réellement vos symptômes d’allergies!

Aucun chat n’est « hypoallergénique » à proprement parler. Toutefois, certaines races sont considérées comme peu allergisantes. Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire!