Sections

Nouveau partenariat pour soutenir les victimes d’actes criminels


Publié le 27 septembre 2017

Les victimes d'actes criminels pourront bénéficier de l'expertise du CAVAC rapidement.

©Copyright: Karel Miragaya

SERVICE. Le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels de la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches (CAVAC) et le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) ont signé une entente de partenariat en vue d’améliorer le soutien aux victimes d’actes criminels.

L’entente permet à des intervenants du CAVAC d’être présents dans les locaux du SPVQ afin d’identifier rapidement les besoins des victimes d’actes criminels, avec l’aide des policiers, et transmettre l’information pertinente.

«En matière de choc traumatique, plus une intervention est rapide, plus les risques y étant liés sont amoindris. Le CAVAC est heureux de ce partenariat puisqu’il permet aux victimes de voir leurs droits être reconnus en plus d’accéder à des services d’aide adaptés à leurs besoins», mentionne la directrice générale du CAVAC, Nadia Morin.

On estime à quelques milliers le nombre de dossiers pouvant annuellement être référés au CAVAC par le SPVQ notamment pour des cas d’agression sexuelle, de voie de fait, de violence conjugale, d’abus envers les ainés, de crime contre la propriété et de fraude.