Sections

Hôtellerie illégale et Airbnb : 10 plaintes déposées dans La Cité-Limoilou


Publié le 20 avril 2017

Le comité populaire Saint-Jean-Baptiste dénonce l'hébergement illégal de type AirB&B.

©Photo TC Media - René Houle

HÔTELLERIE. Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste a déposé ce matin dix plaintes officielles visant 14 adresses dans le quartier Saint-Jean-Baptiste, auprès de l’arrondissement de l’arrondissement La Cité-Limoilou et du ministère du Tourisme. 

Le Comité populaire a choisi ces propriétaires parce que selon eux ils nuisent au caractère résidentiel et au tissu social du quartier. «Il s’agit de dix propriétaires qui louent un appartement complet à des touristes de façon régulière, constante. Certains des propriétaires visés profitent même de plusieurs adresses sur l’une des plate-forme permettant l’hôtellerie illégale», explique Vincent Baillargeon, permanent au Comité populaire Saint-Jean-Baptiste.

Les citoyens veulent également tester les mesures mises en place pour contrer l’hébergement illégal. «Bien que nous ayons une loi qui interdit ce type d’hôtellerie dans les zonages résidentiels, jusqu’à maintenant les offres disponibles ne font qu’augmenter dans le quartier», ajoute Marie-Ève Duchesne, permanente du même groupe.

Selon les chiffres colligés par le Comité populaire, le nombre de logements entiers offerts sur Airbnb est passé de 83 en janvier 2016 à 130 en avril 2017.

TC Media