Plus de 800 chantiers à Québec en 2017


Publié le 19 avril 2017

L'intersection Saint-Jean et Salaberry changera de visage grâce à des travaux souterrains.

©TC Media - Mathieu Galarneau

TRAVAUX. La Ville de Québec débloque la somme de 220 M$ pour réaliser des travaux sur ses réseaux routiers, d’aqueduc, d’égout et d’éclairage. L’administration réalisera plus de 800 chantiers, un record en une seule année.

Parmi ces 800 et quelques chantiers, 580 touchent directement le réseau routier, soit environ 200 km de chaussée où l’asphalte sera remis à neuf. Des 220 M$ budgétés, plus de 100 M$ proviennent de subventions des gouvernements.

Pour expliquer ce «record» de kilomètres touchés, la Ville estime que l’opération massive d’asphaltage y est pour beaucoup. «Il ne faut pas penser que ce sont tous de gros travaux. Avec l’opération massive d’asphaltage, on s’installe dans une rue et on a terminé en deux jours», expose le vice-président du comité exécutif, Jonatan Julien.

Malgré cela, la Ville procédera à plusieurs travaux majeurs, dont de nombreux chantiers d’entretien souterrain. Alors qu’en 2016 5 M$ étaient investis dans la réhabilitation des conduites, ce sont 20 M$ qui y seront consacrés cette année. Il s’agit d’une technique qui permet de réaliser des travaux sans excavation, «avec peu ou pas» d’impact sur la circulation routière, promet l’administration municipale.

Trois chantiers de grande envergure

Trois chantiers majeurs auront un grand impact sur la vie des citoyens par leur ampleur, leur durée et leur conséquence sur la circulation.

Afin de continuer l’interconnexion des usines d’eau potable de Sainte-Foy et de Québec, la Ville procédera à la construction d’une conduite d’adduction d’eau potable et à la réfection des conduites d’égout et d’aqueduc sur les artères Turnbull, Saint-Jean et Salaberry. Bien que les travaux se feront en plusieurs phases, la Ville prévoit plusieurs entraves à la circulation dans le secteur. «On en profite pour faire des travaux d’aménagement, de la plantation d’arbres, on bonifie l’aménagement», assure M. Julien, qui du même souffle informe que les travaux se dérouleront sur deux ans.

L’élu mentionne que les travaux sont nécessaires et doivent être faits, malgré les désagréments causés aux commerçants du quartier. «On prend toutes les mesures pour atténuer les inconvénients. Le lien piéton est important et on le préserve. Mais vous dire qu’il n’y aura pas d’effet? Non, c’est sûr qu’il va y en avoir», a-t-il défendu. «Avec ces travaux, on aura 50 millions de litres d’eau potable de l’ouest vers l’est de la ville, ce qui est une question de sécurité civile», a complété le directeur du service de l’ingénierie, Daniel Lessard.

Les Travaux publics entameront un réaménagement majeur des artères Jules-Verne et Blaise-Pascal ceinturant l’autoroute Félix-Leclerc, alors que le MTQ travaille au remplacement d’une dalle de béton à cet endroit. «Il se peut que le ministère des Transports ait à fermer les voies d’accès pendant certaines périodes de travaux», avertit M. Julien.

La Ville continue la réfection des infrastructures souterraines et de surface sur le boulevard Wilfrid-Hamel, entre les rues Émilien-Rochette et Flaubert. Le pont au-dessus de la rivière Lorette par le MTQ est également inclus dans ce chantier. Une voie de chaque côté est disponible à la circulation. Les travaux se termineront au début décembre.

11 projets municipaux majeurs

·        Secteur des avenues Jules-Verne et Blaise-Pascal

·        Boulevard Wilfrid-Hamel (tronçon à l’ouest de l’autoroute Henri-IV)

·        Côte de Sillery

·        Boulevard Champlain (à l’ouest de la côte Gilmour)

·        Boulevard Champlain (secteur Cap-Blanc)

·        Secteur des rues Saint-Jean, Salaberry et Turnbull

·        Boulevard Wilfrid-Hamel (intersection Chanoine-Côté)

·        Secteur des rues Chauveau et Ormière

·        Intersection des rues de la Faune et de la Colline

·        Rue Saint-David

·        Boulevard de l’Atrium